Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Toujours dispo, l'ami Andy. Dans le corridor de la zone mixte grenat, le «9» haut-garonnais qui n'avait plus été titularisé depuis le 14 janvier dans le Chaudron de Saint-étienne (20eJ, 0-2), est revenu pour La Dépêche sur la grosse déception de ce 3e nul sous l'ère Debève.

 

Andy, beaucoup de frustration, on imagine ?

Exactement. On était venus pour ramener 3 points et écarter Metz au maximum. On prend hélas un but puis derrière on court après le score. Compliqué… Le match nul, c'est déjà bien, mais il va falloir faire plus contre les équipes concurrentes. Tout simplement.

La semaine dernière le TFC s'était montré très réaliste, là le contraire est saisissant !

C'est clair. D'entrée, déjà, il y a un petit penalty non-sifflé… Il y a l'action de Chris' (Jullien, coup de casque à bout-portant repoussé par le goal japonais à la 43e), la mienne, plusieurs autres qu'on doit mettre au fond et on ne les met pas… Toute la différence, en effet, avec notre production contre l'AS Monaco à la maison (3-3).

Reparlez-nous de ce péno dès la 4e…

Il y est ! Même les Messins, Rivierez en tête qui me prend les deux jambes (sur un centre au cordeau d'Amian, ndlr), me l'ont dit. Après, ça arrive. Des fois l'arbitre siffle pour nous alors qu'il n'y a pas penalty ; des fois se produit l'inverse. C'est le ballon qui veut ça…

Et de cette reprise que, seul sur la ligne des 5m50, vous envoyez au-dessus ?!

Ah… je vois Max(-Alain Gradel) qui peut me servir ; je pense qu'il la met un peu fort d'ailleurs (sourire). Mais plus sérieusement c'est moi qui doit mieux la gérer. J'essaye justement de rabattre la balle, elle monte (63).

On est des attaquants, on est des humains.

Tant qu'on y est : comment jugez-vous votre performance individuelle ?

En dehors de cette grosse occasion que je ne réussis pas à convertir – c'est de ma faute, je répète, j'en ai mal à la tête –, je me suis senti plutôt bien. à l'aise. J'étais en jambes, quoi. Il le fallait parce qu'il y avait beaucoup de courses et de duels. Cependant, j'insiste : le rôle d'un avant-centre consiste à marquer. Je n'y suis pas parvenu. Je n'ai pas fait mon boulot.

Avez-vous eu peur de ne pas revenir au score malgré votre très nette domination en seconde période, à 11 contre 10 ?

Ouais-ouais. On commençait un peu à douter. Maintenant, le coach nous a vraiment bougés à la mi-temps. Il s'est énervé, a crié ; cela nous a fait du bien. Il nous a dit ses quatre vérités.

Un mot sur la réception des Marseillais le week-end prochain que, suspendu, vous vivrez des gradins…

Encore un gros match comme Monaco où on a montré qu'on sait jouer au ballon. Cette rencontre face à l'ASM, au passage, c'est notre meilleure pub. J'espère que les supporters vont revenir et nous pousser.

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES