Menu

Fil de navigation

Recherche

Marie Mahé pour Football365

 

Ligue1

A quatre journées du terme de ce championnat de Ligue 1, sept formations restent concernées par la lutte pour le maintien. De Angers (14eme avec 37 points) à Metz (20eme avec 26 points), le sprint final pour ne pas descendre en Ligue 2 s’annonce extrêmement intéressant.

 



Pourquoi on y croit : Angers possède une petite marge par rapport à ses concurrents au maintien. Avec 37 points et à 4 journées de la fin, les Angevins ont 8 unités d’avance sur Troyes, barragiste. Les hommes de Stéphane Moulin n’auront plus qu’à « assurer » lors de leurs quatre dernières sorties, d’autant plus que depuis le 24 février dernier, ils n’ont perdu qu’à seulement deux reprises, dont une contre le PSG (2-1, 31eme journée).

Pourquoi on n’y croit pas : Capable du bon comme du moins bon, Angers a été défait le week-end dernier contre Toulouse (2-0), un concurrent direct pour le maintien. Le SCO va donc devoir vite se remobiliser alors que se profilent des confrontations contre Marseille, Metz, Nantes et Dijon.


Caen

Classement : 15eme (36 points)
Le calendrier : Toulouse (dom.), Troyes (ext.), Monaco (dom.), Nice (ext.), PSG (dom.)

Pourquoi on y croit : Quinzième avec 36 points, Caen présente la particularité d’avoir un match en retard, contre Toulouse. Les Caennais auront donc certainement un bon coup à jouer, tout comme lors de son match d’après, contre Troyes, autre concurrent pour le maintien, actuellement en panne de confiance.

Pourquoi on n’y croit pas : Caen reste sur une mauvaise série. Après cinq défaites consécutives toutes compétitions confondues, l’hémorragie s’est quelque peu arrêtée ce week-end, avec le point du match nul glané à Metz (1-1), autre concurrent direct pour le maintien. La suite du programme s’annonce particulièrement corsée pour des Normands, qui, après Toulouse et Troyes, affronteront de (très) gros clients : Monaco, Nice et le PSG.


Strasbourg

Classement : 16eme (34 points)
Le calendrier : Nice (dom.), Rennes (ext.), Lyon (dom.), Nantes (ext.)

Pourquoi on y croit : Strasbourg conserve une petite marge sur les équipes moins bien classées. Avec 34 points, le club alsacien possède 5 unités d’avance sur Troyes, 18eme et actuel barragiste. La formation entraînée par Thierry Laurey peut s’accrocher à cet élément pour y croire.

Pourquoi on n’y croit pas : Strasbourg ne connaît plus la victoire. Depuis le 11 février dernier, le RCSA reste sur une série de 10 matchs sans succès, toutes compétitions confondues. En championnat, il n’a pris que 4 petits points sur 27 possibles. Très faible pour ne pas se faire de frayeurs jusqu’au bout, surtout lorsqu’on voit le nom des quatre derniers adversaires du Racing : Nice, Rennes, Lyon et Nantes.


Toulouse

Classement : 17eme (33 points)
Le calendrier : Caen (ext.), Rennes (ext.), Lille (dom.), Bordeaux (ext.), Guingamp (dom.)

Pourquoi on y croit : Si Toulouse est 17eme avec 33 points et se retrouve donc en première ligne pour une place de barragiste ou de relégable, il possède un avantage que Troyes (18eme) et Lille (19eme) n’ont pas, à savoir un match en retard. Les Toulousains affronteront Caen, un concurrent direct pour le maintien mais surtout un adversaire qui ne sait plus gagner. A contrario, les partenaires de Christopher Jullien restent sur un précieux succès contre Angers (2-0), autre formation concernée par la relégation. Trois points précieux qui leur échappaient depuis le 3 février dernier.

Pourquoi on n’y croit pas : Ce qui pourrait lui poser le plus de problèmes, c’est de savoir enchaîner deux résultats positifs consécutifs. Toulouse va mieux après ce succès contre Angers mais n’est pas forcément complètement guéri. Pour revoir deux victoires d’affilée du TFC, il faut remonter à fin janvier-début février (1-0 contre Troyes et 0-1 contre Nice).


Troyes

Classement : 18eme (29 points)
Le calendrier : Caen (dom.), Lyon (ext.), Montpellier (ext.), Monaco (dom.)

Pourquoi on y croit : Troyes est en très mauvaise posture au niveau du classement (18eme avec 29 points) mais tout n’est pas à jeter. Preuve en est avec sa dernière rencontre. Si les Troyens se sont inclinés 2-1 sur la pelouse de l’AS Saint-tienne, ils avaient pourtant ouvert le score et montré de belles qualités dans le jeu. Au final, les trois points ne sont pas là et les hommes de Jean-Louis Garcia ne sortent pas totalement perdants de cette 34eme journée. Avec la très lourde défaite de Lille contre Marseille (5-1), ils récupèrent la 18eme place, celle de barragiste, grâce à la différence de buts.

Pourquoi on n’y croit pas : Malgré une place actuelle de barragiste, Troyes ne sait plus comment gagner. Sa dernière victoire remonte au 17 février dernier (1-0 contre Metz). Depuis, le bilan comptable en championnat laisse à désirer, avec seulement 2 points engrangés sur 27 possibles. Une fin de saison compliquée attend donc les Troyens qui devront tenter de faire un résultat contre Caen, Lyon, Montpellier et Monaco.


Lille

Classement : 19eme (29 points)
Le calendrier : Metz (dom.), Toulouse (ext.), Dijon (dom.), Saint-Étienne (ext.)

Pourquoi on y croit : Relégable depuis un certain moment maintenant, Lille vit des heures particulièrement sombres. Alors que la place de barragiste reste encore accessible puisque Troyes, qui a le même nombre de points, devance les Dogues à la différence de buts, les Lillois pourraient s’en sortir, à condition d’avoir un sursaut d’orgueil qui leur serait salvateur. De plus, les hommes de Christophe Galtier possèdent un calendrier où deux concurrents directs pour le maintien les attendent (Metz et Toulouse) avant deux adversaires contre qui il faudra tout donner (Dijon et Saint-Étienne).

Pourquoi on n’y croit pas : A chaque match, Lille déçoit. Si en début d’année, le projet s’annonçait séduisant et ambitieux, les supporters locaux ont vite déchanté. La dernière défaite, vécue comme une forme d’humiliation, le prouve (5-1 contre Marseille). Les Lillois n’ont plus pris les trois points depuis le 28 janvier dernier et une victoire 2-1 contre Strasbourg. Depuis, le bilan en L1 est catastrophique : 4 nuls et 7 défaites, soit 4 points pris sur 33 possibles.


Metz

Classement : 20eme (26 points)
Le calendrier : Lille (ext.), Angers (dom.), Amiens (ext.), Bordeaux (dom.)

Pourquoi on y croit : On le disait condamné il y a encore quelques semaines et pourtant, à quatre journées de la fin, Metz, 20eme avec 26 points, est toujours bien là. Les hommes de Frédéric Hantz ont les capacités mentales pour se transcender quand il le faut. Leurs quatre dernières rencontres, dont deux contre des concurrents directs pour le maintien (Lille et Angers) puis face à Amiens et Bordeaux, devraient leur permettre de le prouver. Depuis le 24 février dernier, les Lorrains n’ont perdu que deux fois et ont aligné une victoire et cinq matchs nuls. De quoi leur donner quelques idées ?

Pourquoi on n’y croit pas : Dernier avec 26 points, Metz pourrait regretter certains moments de sa saison, lorsqu’il sera l’heure de faire les bilans. Depuis la reprise de l’équipe première par Frédéric Hantz, Metz a réussi à rattraper une partie de son retard par rapport aux équipes mieux classées. Pourtant, les nombreuses défaites (20), ajoutées au plus faible total de victoires (6) de L1 cette saison, pourraient lui porter définitivement préjudice.

2017 / 2018

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2017/2018

EFFECTIF

2017/2018

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES