Menu

Fil de navigation

Recherche

La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Que dire de cette victoire. Enfin, les Toulousains ont montré à leurs supporters le visage que tous attendaient. Retour sur ce 1er match de barrage qui laisse présager d'un très probable maintien en L1.

Avec cette victoire 3-0 sur la pelouse de Montpellier, le TFC fait un grand pas vers le maintien et peut envisager son match retour ce dimanche au Stadium avec sérénité.

 


Une défense sereine

Pour ce déplacement et premier match de barrage, Michaël Debève avait choisi d'aligner le même 11 que celui choisi face à Guingamp pour la dernière rencontre de la saison régulière. Pari gagnant, puisque la défense toulousaine a réussi à garder sa cage inviolée mercredi soir. D'autant que les joueurs ajacciens n'ont pas réellement su se montrer dangereux, à l'exception de deux tentatives de Mody Camara (39e) et de Nouri (62e). Avec un but encaissé en deux rencontres, Toulouse n'avait pas aussi bien fait depuis longtemps. Surtout, le Tèf vient d'enchaîner deux victoires consécutives, ce qui n'était plus arrivé depuis cet hiver (Troyes et Nice, 0-1, janvier février).

Quant à Christopher Jullien en défense centrale, il s'est livré à un duel sans merci avec Maazou, très physique, et s'est même offert son deuxième but de la saison. Sans aucun doute l'un des meilleurs Toulousains sur le terrain.


Une attaque en verve

3-0, c'est tout simplement la plus grosse victoire de la saison pour le Toulouse FC. Il faut même remonter au mois de février 2016 pour retrouver une victoire par trois buts d'écart (4-1 contre Bastia au Stadium). Et une fois de plus, c'est l'intenable Max-Alain Gradel qui a su débloquer le compteur pour lui et son équipe. En toute fin de 1re mi-temps (45+3), le coup franc de l'attaquant Toulousain n'a laissé aucune chance au portier Corse. De quoi indiquer la marche à suivre à ses coéquipiers. Dès la reprise, c'est Jullien qui transforme le corner tiré par Imbula en demi-volée. Sur une mauvaise relance de la défense d'Ajaccio, c'est au tour de Sanogo de placer une frappe à bout portant qui ne laisse aucune chance à Riffi Mandanda (rentré à la 46e minute après la blessure de Leca sur le premier but). Et de 3 ! En deux rencontres, les joueurs de Debève ont trouvé le chemin des filets à cinq reprises. Si bien sûr ces trois buts interviennent sur coup de pied arrêté, les Toulousains n'ont pas non plus démérité dans le jeu, et auraient pu encore alourdir le score.

Mais pour le capitaine des Violets Issa Diop, si ce match a rassuré tout le monde, pas question pour autant de sabrer le champagne trop vite. «Je ne sais pas si c'est une mission archi-remplie, car on aurait pu marquer plus de buts. Il y a un match retour, il faudra être concentré et rigoureux. Le maintien n'est pas assuré. On a déjà vu des renversements de situation dans le foot. On va travailler sur ce qu'on a mal fait dans cette rencontre, notamment en première période. On se sent bien, mais on le sera encore plus si on se maintient».

Rendez-vous dimanche soir au Stadium pour la suite et fin des débats.


Sanctions contre Ajaccio

Réunie hier soir, la commission de discipline a pris plusieurs décisions concernant notamment l'équipe d'Ajaccio.

Mathieu Coutadeur, expulsé face au Havre, écope de 7 matches de suspension. Son partenaire Joris Sainati, lui aussi expulsé par l'arbitre, est suspendu 2 matches, dont un avec sursis. Quant à Olivier Pantaloni, entraîneur de l'AC Ajaccio, la sanction est lourde : 4 matches de suspension dont un avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. La sanction prend effet le mardi 29 mai 2018 à 0 h 00.

2018 / 2019

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES