Menu

Fil de navigation

Recherche

R.B. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Depuis dimanche et jusqu'au 16 juillet, les joueurs du TFC sont dans les Landes, en stage de préparation. Un séjour de travail et de détente, ponctué de rencontres amicales.

Ca y est, la saison a vraiment démarré pour les joueurs du TFC. Enfin, pour le moment, c'est en «stage de préparation» que se trouvent les joueurs de Toulouse, en attendant la reprise et leur premier match le 11 août prochain au Stade-Vélodrome contre l'Olympique de Marseille. Un stage, entre séances d'entraînement et moments de détente, où l'effectif téféciste devra créer des liens et apprendre ou réapprendre à jouer ensemble, avant de s'attaquer au championnat de France. Pour le coach Alain Casanova, ce stage de préparation revêt un double intérêt. D'abord, permettre aux joueurs de se familiariser avec le projet de jeu «que l'on veut mettre en place». Et pour cela, rien de mieux que d'enchaîner entraînement sur entraînement pendant 8 jours. Quant au projet de jeu du TFC pour cette saison, il est on ne peut plus clair : «J'ai envie d'une équipe qui ait envie d'assumer le jeu, qu'elle soit capable de le prendre à son compte. Je veux aussi une équipe qui, quand elle n'a pas le ballon, soit solide.» Solidité, réactivité, une équipe alerte et fraîche, le nouvel entraîneur des Violets sait ce qu'il veut pour la saison à venir.

Mais un stage de préparation, qui plus est dans un hôtel niché au cœur de la forêt des Landes, avec spa et espace de remise en forme, quand on revient de vacances et que l'on n'a pas «encore» fourni beaucoup d'efforts, c'est surtout pour «créer une cohésion d'équipe». 38 joueurs ont posé leurs valises dans le Sud-Ouest, avec le groupe professionnel, les stagiaires et les néo-pros. Créer une cohésion donc, entre les joueurs déjà présents dans l'effectif et les nouveaux arrivés. Mais aussi entre les joueurs avec de la bouteille et les petits jeunes fraîchement arrivés… Et le coach, bien sûr, qui reprend tout juste l'équipe en main. «Il faut créer cette unité chez les joueurs» répète ce dernier. Rien de mieux que 8 jours 24h/24 sous le même toit, sur le même terrain et à la même table.

Et après 48 heures passées sous le soleil landais, le TFC a signé sa première victoire contre le FCVB, club promu en Nationale 1 (5-2). Il reste encore aux Violets quatre rencontres amicales pour parfaire leur préparation et attaquer la saison dans les meilleures conditions.


Mercato : Vainqueur en approche ?

Clément Michelin, le jeune arrière latéral droit (20 matches en professionnel avec les Violets), intéresse plusieurs équipes. En Allemagne, l'Eintracht Francfort a pris la température auprès de son entourage. Le club semble prêt à investir plus de 2M€ pour l'attirer. En France aussi, Béziers, Châteauroux et l'AC Ajaccio espèrent obtenir un prêt d'une saison. Ensuite, si Moubandjé part, le Téfécé devra lui trouver un remplaçant à gauche. Charles Traoré, de Troyes, est une piste sérieuse ; mais ces dernières heures, un nouveau profil a été proposé à la cellule de recrutement haut-garonnaise. Il s'agit du Péruvien Miguel Trauco (30 sélections), actuellement sous contrat avec le club brésilien de Flamengo. À 26 ans, le Sud-Américain aimerait bien connaître sa première expérience en Europe. Les dirigeants du Tef ont également évoqué la piste menant à William Vainqueur. L'ancien Marseillais, passé par l'AS Rome, possède une solide expérience du haut de ses 29 ans. Cette piste semblait a priori inaccessible pour Olivier Sadran et sa bande, mais l'aventure de Vainqueur sous les couleurs d'Antalyaspor, en Turquie, ne tourne pas comme prévu. Selon nos sources, il cherche à rapidement quitter le navire et verrait d'un bon œil un retour en L1. Le TFC a les moyens financiers pour l'attirer, d'autant que le montant de son transfert est loin d'être excessif (estimé à 3M€ sur Transfermarkt). Reste la concurrence, qui risque d'être rude…

2018 / 2019

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES