Menu

Fil de navigation

Recherche

Pa. D. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Les apparences sont parfois trompeuses. La dernière fois que les Violets ont réussi une série de 5 matchs consécutifs sans connaître la défaite (6 au vrai), remonte à… hier. C'était effectivement en début d'année dernière, civile, donc il y a deux saisons de ça : entre le 5 février et le 5 mars 2017, les Haut-Garonnais avaient enchaîné 2 victoires et 4 nuls. Avant que la dynamique ne soit brisée, brutalement, à Lyon (0-4, avec le fameux but du rond central œuvre de Depay !).

Pour la petite histoire, dans le lot des victimes du Téfécé, il y avait Angers fessé sur l'île du Ramier (0-4 également, avec la 1re des 3 réalisations d'affilée signées de la recrue hivernale Delort)… Un autre signe ? Un autre temps, en tout cas.


Jamais rassasié

Retour vers le futur. Après un mois et demi de compétition – et 4 journées sans revers, Alain Casanova considère toujours la 4e place de son équipe comme «anecdotique». «Les gens sont contents, mais moi ça ne me suffit pas. Je m'attends à plus et surtout à mieux. à cet égard, poursuit l'entraîneur, la rencontre de Monaco est assez révélatrice : on s'aperçoit que nous avons beaucoup de manques. Sur le plan de l'exigence et de la rigueur – quand on a le ballon, qu'on vient de le perdre, qu'il faut le récupérer. Sur cette capacité à être réalistes et décisifs. Même au niveau du mental : je suis persuadé qu'on peut toujours courir davantage et consentir à d'autres efforts.»

Placer le curseur plus haut.


Souvenirs historiques

ça tombe bien, parce que les voyages en bord de Maine sont rarement une promenade de santé. Quand bien même le Tef, en dehors d'y avoir écrit deux pages inoubliables de son Histoire (montée en L2 mai 2002, maintien en L1 mai 2016), y fleurit particulièrement ces derniers temps. L'an passé, il avait décroché ses 3 premiers points à l'extérieur grâce à une tête de Diop mis sur orbite par une aile de pigeon de Blin (1-0). En 2015-16, il n'avait pas volé son 0-0. Alors, comment appréhender le «pèlerinage» aujourd'hui ?

«Il faudra qu'on soit conquérants et déterminés ; qu'on met-te en place notre stratégie tout en respectant les caractéristiques dans l'autre camp. Car c'est un adversaire de qualité, à prendre en compte. Ce club d'Angers, explique Casa, je l'aime beaucoup. Il n'a pas énormément de moyens cependant potentialise au maximum ses ressources. Ils ''sortent'' des joueurs, ils ont un projet très cohérent. Le SCO a battu Lille (1-0) qui pour moi a les armes pour terminer dans le Top 5 ; il vient d'aller gagner à Dijon (3-1) qui était 2e.»


Un adversaire perméable

Oui mais avant les hommes de Stéphane Moulin avaient démarré le championnat par 3 défaites de suite : 3-4 face à Nîmes, 0-1 à Rennes, 1-3 au Parc. Neuf buts contre, il y a la place… pour les attaquants toulousains. à condition d'aller de l'avant. Et comme c'est la marche que le TFC suit depuis le début de saison…


Fortes : «On joue plus libérés»

Titulaire pour la première fois de la saison samedi face à Monaco, le central Steven Fortes «revit». Tac au tac.

Steven, on ne reconnaît plus le Téfécé ?

C'est clair que par rapport à l'année dernière beaucoup de choses ont changé. Il y a un nouveau coach qui est arrivé avec son staff et sa vision du jeu. C'est plaisant de produire du foot et d'avoir les résultats qui suivent.

Et la confiance, aussi.

Forcément. On est dans une bonne spirale. Nous sommes plus libérés et on tente des trucs.

Plus de peur au ventre, quoi…

On jouait pour notre survie…

Qu'est-ce qui explique plus en détail ce redressement ?

Pas mal de recrues ont débarqué et carrément intégré le XI. Ils apportent un souffle nouveau. L'entraîneur aussi fait énormément de tactique, défensive et offensive. Les ressorties de balle, les combinaisons sont très travaillées. Mais il ne faut pas non plus s'imaginer que tout le championnat va nous sourire. On fonctionne match après match. Voilà.

Angers, match-piège ?

Non. Car je pense qu'on est assez intelligents pour savoir que la prudence est de rigueur. En dépit de notre série. Puis Angers nous voit peut-être également sous un autre jour qu'en 2017.

Personnellement, comment vous sentez-vous ?

J'ai mis du temps à revenir, quasiment un an. Maintenant j'ai recouvré mes capacités. Et je me sens au top dans le groupe.

En charnière, la concurrence est rude…

Je le vis plutôt bien. En dehors de Chris(topher Jullien) qui est installé, il reste une place qui n'est pas encore prise. Jean-Clair (Todibo) était un peu en avance avant son carton rouge, Stéphane (Mbia) est bientôt prêt. à nous de montrer au coach qui doit jouer.

 

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES