Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Menés 0-1 puis 1-2 tandis qu'ils avaient égalisé, les Violets se sont finalement inclinés 1-3, sur le gong, contre Strasbourg. Rien d'alarmant à 20 jours pile du top-départ.état des lieux.

L'Est puis le Sud au-delà des Pyrénées : en moins de 24 heures, les Toulousains n'auront pas ménagé leur monture – si on peut dire. Vendredi soir à Sarre-Union pour y défier le Racing, samedi dans leurs nouveaux quartiers estivaux jusqu'au week-end prochain près de Figueras.

Le moment de faire un point.

Un de chute

Il fallait bien que ça arrive ; et, même, elle était prévisible. La première défaite de l'été du Tef est logique vu le temps de passage des deux formations. Alors que le RCS entrera dans le vif du sujet dès jeudi dans son antre de La Meinau face aux Israéliens du Maccabi Haïfa (2e tour de qualification Ligue Europe), les Haut-Garonnais ouvriront eux leur saison officielle plus de quinze jours plus tard : samedi 10 août chez le promu brestois (1re journée Ligue 1). Ceci explique une partie du revers d'avant-hier. «Nous étions en déficit de prépa par rapport à notre adversaire» en a convenu au coup de sifflet final Alain Casanova. Un entraîneur toulousain dont ses troupes affichent ainsi, cependant qu'elles ont repris jeudi 27 juin, la feuille de stats suivante (en comptant l'opposition de 2x30min face à la R1 Tarbes) : 2 victoires, 1 nul et 1 défaite ; 5 buts pour, 3 contre.


Cahier des charges rempli

«Du positif dans le négatif.» Telle est l'expression employée hier après-midi en direct vidéo de Navata par le technicien des violets, sur le site du club. «Malgré un résultat défavorable, et un peu sévère sur la fin je pense, poursuit Casa, le groupe a montré des choses intéressantes quant aux objectifs fixés : allongement des temps de jeu à 70-75min, mise en place tactique des options – défensivement comme offensivement. Sans oublier l'intégration des recrues, ajoute l'Auvergnat, dont je me réjouis.» On a effectivement déjà souligné, ici, le côté patron dans l'entrejeu de Vainqueur ; les fulgurances de Makengo ; les coups de tête de Koulouris. Reste à juger sur pièce le dernier arrivé, le central uruguayen Agustin Rogel, qui a rejoint dès hier la délégation téféciste sur son lieu de stage en Espagne.


Les forçats de Navata

Les Toulousains n'auront pas fait d'escale entre Strasbourg et Navata. Pas de retour dans la Ville rose entre les deux, et place au cadre idyllique de la Costa Brava pour entamer «une grosse semaine de travail», dixit toujours Casanova. L'effectif d'une trentaine de joueurs – que réintègrent collectivement les internationaux Amian et Leya Iseka (Sylla revient mardi, les derniers Sangaré et Gradel le lundi suivant) – est à pied d'œuvre jusqu'à samedi et son départ pour Agde où il s'opposera par deux fois (match des «réserves» en lever de rideau) aux Crocos de Nîmes. Entretemps, Al-Arabi Sports-Club (6e de la dernière Qatar Stars League) se sera présenté devant le Toulouse FC, mercredi (20h) à Palamos, à une grosse heure de la retraite en Catalogne du Téfécé.


Vers un XI-type

A la lecture des quatre galops d'essai initiaux, nonobstant évidemment le retour en jeu des sélectionnés et les éventuels nouveaux renforts (un autre axial ?, un attaquant polyvalent ?), une équipe qu'on qualifiera «de la prépa» se dégage en 4-3-3 : Reynet – Moreira, Shoji, Rogel ou Diakité, Diarra – Vainqueur – Bostock, Makengo – Dossevi (cap.), Koulouris, Boisgard.

Rendez-vous le 10 août pour le véritable onze qui entamera le championnat…


Instantanés

TEMPS DE JEU : Il reste 3 rencontres à disputer, mais 4 joueurs ont déjà franchi ou atteint le cap des 200 minutes jouées*. Arrive ainsi en première position le jeune central Bafodé Diakité (223min) ; suivent deux autres défenseurs, ex æquo, Moussa Diarra et Steven Moreira (205) ; puis clôt le podium le milieu relayeur Jean-Victor Makengo (200).

BUTEURS : Deux uniques réalisateurs, pour l'heure, sont à mentionner : la patte gauche John Bostock, d'un superbe coup franc face à l'AC Ajaccio (L2) samedi passé à L'Union ; le droitier Quentin Boisgard, d'un tir contré victorieux avant-hier soir.

PASSEUR : Un seul, là : Bostock, toujours contre le Racing-Club.

 Sinon, à noter que 4 éléments ont déjà porté le brassard de capitaine : Dossevi, Goicoechea, Sanogo, Bostock.

(*) Sans le match face à Tarbes.

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES