Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère, Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Rapidement mené au score, le TFC a réussi à revenir en toute fin de match, bien aidé par sa supériorité numérique tout au long de la seconde période. Il reste néanmoins du chemin à parcourir.

Clermont-Ferrand est, avant tout, une terre de rugby. Ce samedi 19 septembre, alors que l’ASM affrontait le Racing 92 en Coupe d’Europe, c’est bien en jaune et bleu que battait le cœur de la ville. Et à quelques kilomètres du stade Marcel-Michelin, dans un Gabriel-Montpied ouvert aux quatre vents, c’est un hommage bien involontaire qu’a rendu Maxime Dupé à l’ovalie.

Sur une passe en retrait de Bafodé Diakité, le gardien téféciste envoyait une chandelle haut dans le ciel auvergnat : le ballon, rond pourtant, tapait devant la ligne de but et prenait la direction inverse, en corner. Sur le coup de pied de coin, Jason Berthomier ouvrait le score, sans que personne ne dévie le ballon (Vakoun Bayo était pourtant placé au poteau).

Sur ce corner direct (1-0, 10e), le Clermont Foot prenait l’avantage et faisait, à nouveau, éclater au grand jour la fébrilité défensive des Toulousains. Quelques instants plus tard, "sur le renvoi" serait-on tenté de dire, Dupé sauvait la baraque en remportant son face-à-face avec Bayo, le Clermontois (11).

Le Tef n’y arrivait pas, accumulait les transmissions dangereuses derrière et montrait un mal fou à mettre le pied sur le ballon au milieu ou à contenir les deux latéraux clermontois, Zedadka et Nsimba, deux joueurs assurément à suivre cette saison. "On avait mis en place un plan de jeu, mais pour presser Clermont, il ne faut pas être en retard", se désolait Patrice Garande à la fin du match.


Même à 11 contre 10, les Violets bafouillent

Juste avant la pause, Toulouse entrevoyait pourtant la lumière. Une lumière rouge, comme le carton que recevait le gardien Arthur Desmas, l’ex’ de Rodez, pour une sortie en dehors de sa surface au-devant de Brecht Dejaegere, qui fêtait sa première titularisation (42e).

Pourtant, à onze contre dix, et avec Amine Adli lancé au retour des vestiaires, le Téfécé ne s’en sortait guère mieux. Diakité laissait filer le cuir sous sa semelle et Berthomier lançait Bayo qui butait sur Dupé (60e), puis Dossou semait la panique en slalomant dans la défense après une nouvelle relance manquée de la défense toulousaine (72e).

"À la mi-temps, j’ai dit qu’on allait se créer une ou deux occasions, qu’il allait falloir en mettre une au fond. Finalement, on en a eu plus que ça…" Dépité, Pascal Gastien, le coach clermontois, observait ses troupes manquer le coche depuis son banc. Et comme souvent dans ce genre de situation, son équipe s’est fait punir : à deux minutes du terme, Janis Antiste voyait sa frappe déviée faire trembler les filets (1-1, 88e).

Le TFC, sans briller mais avec de l’abnégation, recollait au score et repart de Clermont avec son deuxième point de la semaine, après celui obtenu lundi face à Sochaux (0-0). Mais dans le contenu, Toulouse fait moins bien que face aux Lionceaux. Un pas en avant, un pas en arrière, semblait nous dire Brecht Dejaegere en mimant la vague avec sa main. "En première période, on n’a pas osé jouer. Peut-être qu’il faut changer quelque chose dans la tête pour se libérer", avançait la recrue belge.

Bienvenue au club.

 

L’assurance de Dupé, la précision d’Antiste

Dupé (6,5/10).- Il aime les volcans ! Si l’ancien Clermontois est malheureux sur le corner direct de Berthomier (1-0, 10e), il est décisif dans la foulée devant Bayo, l’autre, Mohamed (11). Après le repos, permet également aux siens de rester en vie face à Bayo encore (60).

Amian (4).- Copie neutre pour le "doyen" des Violets.

Gabrielsen (4).- Dans la lignée de son match de Sochaux : le roc est en train de redevenir solide. à confirmer.

Diakité (4).- Jour-nuit, hier, pour Bafo’. Du – très – bon face à Zedadka (7) ou Berthomier (14) ; du nettement moins avec ce ballon cafouillé (60).

Sanna (4).- Le petit-dernier enchaînait une troisième titularisation, il a pioché. Remplacé par ADLI à la pause (5) : de la vivacité, de la créativité et un rouge bien sévère (89e).

Koné (4).- De l’activité, du déchet aussi. Doit faire mieux. Beaucoup mieux.

Dejaegere (5).- Le Téfécé l’a recruté pour son expérience, il ne s’est pas trompé, il va en apporter sur un plateau. Malin dans un duel aérien avec Gomis (32) ; provoque ensuite l’exclusion, logique, du gardien Delmas (42e).

Machado (4,5).- De la sanquette, comme on dit. Bon centre tendu amenant la plus belle occasion de Toulouse en dehors de l’égalisation (73).

Van Den Boomen (5).- Repositionné en chef d’orchestre, mais a eu du mal à tenir la baguette – en dehors de l’exécution des coups de pied arrêtés. Remplacé par HEALEY, de suite "british".

Antiste (7).- Sorti du banc les deux dernières journées, il n’a pas manqué l’aubaine de se retrouver à nouveau aligné d’entrée. Saignant dès les premières secondes (centre lobé, 1), s’essayant au tir (25) ; justement récompensé par le but du un partout d’un combo prise de balle/frappe du droit (1-1, 88e).

Bayo (3).- Hélas, on ne retiendra de lui que son absence d’intervention, au premier poteau, sur le corner direct clermontois (1-0, 10e). Remplacé par KOULOURIS, pas influent.

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES