Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Un Belge, un Batave. Le premier ratisse, le second distribue. Et les deux font la paire depuis une semaine et 93 minutes exactement : 27 face à Sochaux (VDB titulaire, BD rentré à la 63e) et 66 à Clermont (les deux d’entrée, VDB remplacé à la 67e). Brecht Dejaegere et Branco van den Boomen, donc, c’est le nouvel entrejeu du Toulouse Football-Club. Dans un trio complété par Manu Koné et avec comme pointe haute le Néerlandais. Quand ça va tourner, annoncent les observateurs, cela va faire mal !

 

Nous ne sommes pas loin de penser la même chose. Une fois que les deux joueurs du Benelux se seront totalement intégrés à leur nouvel environnement (pays, ville, club, effectif, équipe ; c’est pour tous les deux leur première expérience à l’étranger, ne l’oublions pas) et auront – surtout pour l’habitué de la Jupiler Pro League – recouvré l’intégralité de leurs moyens physiques. Car les deux sont ce qu’on appelle de vrais joueurs. Chacun dans son style, on l’a déjà évoqué : Dejaegere transpire le foot, van den Boomen le pue. Autrement formulé : Brecht est de tous les combats, Branco de toutes les déviations. Brecht est un vrai 6-8, Branco un polyvalent 8-10. On leur attribue volontairement deux "numéros" de maillot parce que les deux sont adeptes du dépassement de fonction. Au registre plus défensif, le Belge est également capable de casser des lignes balle au pied avertit son entraîneur Patrice Garande. Davantage offensif, le Hollandais peut aussi dépanner un cran plus bas voire carrément deux (en 4) où son abattage est appréciable.


Garande : "Mon anglais, c’est La Grande Vadrouille !"

"Il a une qualité de passe longue qui nous sera utile", juge ’’PG’’. Qui loue autant les transmissions courtes de son autre poulain flamand. "Brecht parle français, ça va aider Branco qui en arrivant ne comprenait pas un mot de notre langue. Ce sont deux Flamands*, c’est bien. Car je dois vous avouer, rigole le coach normand, que mon anglais c’est celui de ’’La Grande Vadrouille’’, vous voyez le genre…"

Des lettres, mais des chiffres pour les amateurs de stats. Brecht Dejaegere (29 ans) est devenu le 8e footballeur belge à porter les couleurs violettes (notre édition du 13/09), Branco van den Boomen (25 ans) le 4e Hollandais sous bannière téféciste après Rensenbrink (1981-82), Schaap (1950-53) et Stoffelen (1951-53).

"Sur le pré je veux aider tout le monde" dit le premier ; "on travaille tous les jours pour pouvoir remonter" complète son alter ego.

Le Belge et le Batave : deux Flamands qui ont tout pour voir la vie en rose, il coule de source…


(*) Gand [qui a prêté Dejaegere] est une ville belge néerlandophone, en région flamande, laquelle est bordée au nord par les Pays-Bas et la proche Eindhoven [où a été postformé van den Boomen].

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES