Menu

Fil de navigation

Recherche

A.T. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

À 10 contre 11 pendant près de 90 minutes, les Toulousains ont tenu, puis se sont imposés sur la pelouse d'Ajaccio (0-1), samedi 17 septembre, pour le compte de la 7e journée de Ligue 2.

Et si la chance basculait du côté toulousain ? Après avoir connu les pires scénarios pendant un an, les Violets ont trouvé les ressources, samedi 17 septembre, pour s'imposer contre Ajaccio (0-1).

Réduits à 10 dès le début de la rencontre après l'expulsion de Janis Antiste pour un mauvais tacle, les joueurs de Patrice Garande ont été solides défensivement, avant de bénéficier d'un penalty en toute fin de match, transformé par le Néerlandais Spierings, pour sa première avec le Téf. Le TFC engrange sa deuxième victoire de la saison et remonte à la 12e place.


L'homme du match : Stinj Spierings

Recruté à la fin du mercato, le milieu de terrain néerlandais a fait fort pour sa première. Titularisé au poste de sentinelle, il a fait respirer son équipe dans le jeu et dans le résultat final, grâce à son penalty transformé à la 90e minute. On peut difficilement rêver mieux pour ses débuts.

 

L'action du match : l'expulsion d'Antiste

Cette victoire toulousaine est d'autant plus inespérée que les Violets ont évolué à 10 contre 11 pendant plus de 80 minutes de jeu. Le pitchoun Janis Antiste, qui nous avait habitués à ses coups d'éclat, s'est illustré de la pire des manières contre Ajaccio. À la 7e minute de jeu, il manque son contrôle de la poitrine et tente de se rattraper en taclant les deux pieds décollés pour reprendre le ballon. Un geste dangereux logiquement sanctionné.

C'est déjà la troisième expulsion que concède le Téf cette saison, après les cartons rouges d'Amine Adli et de Bafodé Diakité. Les pitchouns ont à chaque fois été sanctionnés par des mauvais gestes, preuve de leur manque d'expérience au plus haut niveau. Ils devront vite apprendre pour finir les matchs à 11.


Le fait de match : l'inefficacité offensive

Hormis le scénario positif pour les Toulousains, le match était plutôt terne. Les hommes de Patrice Garande ont fait preuve de peu d'idées et beaucoup d'imprécisions. Les coups francs de Dejaegere en sont l'exemple le plus probant. Aucun de ses coups de pied arrêtés n'a réellement inquiété la défense ajaccienne. En l'absence de Janis Antiste en attaque, Vakoun Bayo s'est lui aussi montré peu inspiré pour apporter le danger.

Le point positif de cette rencontre est avant tout la solidité défensive des Violets, grâce à une prestation sérieuse de Kelvin Amian notamment. Mais si la formation toulousaine a rarement tremblé, elle peut aussi remercier la maladresse des Corses, peu adroits face au but. Une inefficacité qui permet à Maxime Dupé d'enregistrer son troisième clean sheet de la saison.

Samedi 24 octobre, Toulouse devra réitérer l'exploit face à Rodez pour remporter le derby au Stadium.

 

Spierings la classe, Rouault la promesse

Dupé (6,5/10).- Sur l’île de Beauté, il a encore montré qu’il était très à l’aise dans les airs (11, 39, 58) et vigilant au sol (28). Un nouveau clean-sheet.

Moreira (6).- De retour dans le XI de départ, Moreira a parfaitement géré son axe droit. Il a défendu comme un mort de faim pour conserver le score.

Amian (5,5).- Le capitaine d’un soir a été à la hauteur de sa mission, précieux au côté de Rouault au niveau du placement.

Rouault (6).- Difficile de croire que c’était sa première en pro, il s’est montré à l’aise notamment dans les relances et de la tête (50, 59). Jamais pris à défaut.

Sanna (6).- Le natif de Lourdes a multiplié les appels sur son côté droit. Pas toujours servi par ses coéquipiers, il aurait pu inscrire son premier but en seconde période… Poteau (62).

Dejaegere (6).- Il aurait pu être à l’origine de son troisième penalty de la saison juste avant la mi-temps (45+3), mais l’arbitre en a décidé autrement. Pris en grippe par le public, le Belge a manqué de spontanéité au moment de la dernière passe (27). Blessé à une épaule, il cède sa place à SIDIBé (76).

Spierings (7,5).- Pour sa première en position de sentinelle, il a dévoilé sa technique et sa finesse balle au pied avant d’inscrire le penalty de la victoire. Difficile de faire mieux.

Koné (5,5).- Qu’il est facile le milieu toulousain. Son rush sur 60m en première mi-temps (37) a fait taire le stade François-Coty. Dommage qu’il ne soit pas plus décisif en attaque.

Machado (5,5).- Ses montées sont précieuses mais les attaquants n’ont eu aucun centre à se mettre sous la dent… ça ne va pas plaire aux friands de data.

Antiste (1).- On l’a aperçu deux fois hier soir. Une fois signalé hors-jeu (5) et une autre fois sur une intervention non-maîtrisée (7). Difficile de faire pire.

Bayo (4).- Sa première frappe est intervenue à l’heure de jeu, autant dire une soirée compliquée pour lui, même s’il a tenté de peser. Remplacé sur blessure par KOULOURIS (64) qui a obtenu le penalty.

 

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES