Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Formé au TFC, Manu Koné, 19 ans, s'est engagé cet hiver avec le Borussia Mönchengladbach. Prêté aux Violets jusqu'à la fin de saison, le natif de Colombes veut finir fort dans la Ville rose. Son apprentissage, son transfert, son rôle sur le terrain, le milieu de terrain se confie avant le derby face à Rodez samedi en Ligue 2.

 

Même dans un match compliqué lundi face à Ajaccio, vous l’avez quand même emporté 3-0. Qu’est ce qui explique cette efficacité selon vous ?

Il faut prendre conscience que ça a été une grande performance de toute l’équipe. On a eu du mal à commencer le match, mais je pense que les différentes entrées en jeu ont été déterminantes. C’est l’importance d’un groupe où tout le monde est concerné.

Vous avez régulièrement été remplaçant cette saison, comment vivez-vous cette rotation ?

Je suis un compétiteur, et évidemment, tout le monde a envie de jouer tous les matchs. Mais il y a une bonne concurrence au sein du groupe, tout le monde est concerné. Moi, je suis un jeune joueur, je n’oublie pas que je suis en phase d’apprentissage. Que le coach me fasse jouer 10, 20, 60 ou 90 minutes, je vais toujours me donner à fond.

Dans ce groupe il y a un grand mélange de générations, mais on sent une concurrence saine…

C’est exactement ce qui fait la force de notre équipe. Il n’y a aucune jalousie, aucune comparaison. Tout le monde, que ce soit les jeunes, les anciens, est au même niveau. Cela crée une grande solidarité, une grande complicité aussi. On sait rigoler, mais attention, quand on doit travailler on travaille, on sait faire la part des choses. Je pense que ça se ressent sur le terrain.

Être entouré de Brecht Dejaegere, Stijn Spierings et Branco van den Boomen vous a aidé dans votre progression ?

Bien sûr. Quand je ne jouais pas trop, j’ai pris du recul. Je regardais ce qu’ils faisaient sur le terrain, dans leurs déplacements par exemple. Avec eux, j’ai progressé dans le placement entre les lignes. Me mettre en bonne position pour être trouvé dos au jeu. Parce qu’avec mes qualités, j’ai la capacité à facilement me retourner. Eux m’ont guidé sur la manière de m’orienter en fonction du jeu et apporter offensivement. Au bout du compte l’idée est d’être décisif, eux le sont. Quand je rentre sur le terrain, je fais avec mes qualités, et j’ai aussi appris à faire en fonction d’eux. Et pour l’instant, ça roule.

Comment décririez-vous vos qualités, et dans quels domaines estimez-vous pouvoir progresser ?

Ma qualité première, c’est sans doute la percussion. J’essaye de varier un peu mon jeu, que ce soit court, long… Là où je dois progresser, c’est dans la concentration. Je dois réussir à être concentré sur toute la durée d’un match. Ensuite, dans la récupération du ballon. C’est très important dans le rôle que j’ai aujourd’hui.

Vous avez été nommé capitaine lors du match de Coupe de France à Bordeaux la semaine dernière. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Ça me touche, c’est une immense fierté. Pas seulement pour moi, mais aussi pour l’ensemble du staff du centre de formation. J’estime que j’ai bien rempli ce rôle de capitaine, j’ai réussi à assumer mes responsabilités.

Vous vous décririez comme un leader ?

On peut dire que j’ai ma place au sein du groupe. Tout le monde a sa place, en fait, on rigole tous ensemble. Si j’ai eu ce rôle-là, c’est que je le mérite, je pense.

Vous avez fait un discours particulier ?

Je n’ai pas changé ma routine individuelle, mais il fallait motiver les troupes. Et là il n’y avait pas que moi dans ce rôle-là. Moussa Diarra par exemple, qui était notre capitaine au centre de formation, a également assumé cette responsabilité. Ça a dû fonctionner puisqu’on a gagné le match !

Vous semblez entretenir une relation particulière avec Amine Adli, pouvez-vous nous en parler ?

Avec Amine, c’est une longue histoire. Il a un an de plus que moi, mais on a fait toutes nos classes ensemble au centre de formation. Depuis le début, on s’entend très bien, que ce soit en dehors mais aussi sur le terrain, où on a une certaine connexion. C’est pour ça qu’on l’appelle la « 5G » ! On se trouve très facilement. Contre Ajaccio, je savais qu’il allait faire cet appel-là. Il court très vite, il a marqué (but d’Adli sur une passe de Koné NDLR). On est tous contents !

C’était votre première passe décisive de la saison. Ça vous titille de ne pas être plus décisif ?

Les statistiques sont très importantes… Et c’est vrai que je ne suis pas vraiment en réussite là-dessus. J’y travaille !

Cet hiver, vous étiez courtisé par différents grands clubs européens, et vous avez finalement choisi de signer au Borussia Mönchengladbach. Pourquoi ?

C’est un très grand club. Que ce soit humainement, sportivement… Il m’a semblé que ce serait un club où je pourrais faire de bonnes choses, continuer mon apprentissage. On y a bien réfléchi avec ma famille, et je suis très satisfait de ce choix.

Vous avez fait le choix de rester en prêt au TFC jusqu’à la fin de saison. Comment a été prise cette décision ?

C’était un choix de ma part, du club aussi. Ça me tenait à cœur de rester ici pour terminer la saison, monter en Ligue 1 avec Toulouse.

Ça a été un soulagement de prendre cette décision à l’intersaison ?

C’est fait, et pour l’heure je ne pense pas trop au Borussia… Pour le moment, je suis à Toulouse.

Avez-vous senti une pression particulière, du fait d’être sous le feu des projecteurs ?

Ça n’a pas été difficile à vivre. Je ne me suis pas senti perturbé, et je n’ai pas la sensation que le groupe a été déstabilisé. J’ai su supporter tout ça.

Vous affrontez Rodez samedi. Quelles seront les clés du match selon vous ?

Je pense que ça va se jouer sur l’envie, la détermination. On sait que ça va être compliqué, Rodez va sans doute nous attendre. Mais on a bien travaillé à l’entraînement.

Vous les avez beaucoup affrontés en équipes de jeunes ?

Surtout en réserve oui. Et on gagnait, hein ! On sentait dans l’intensité que c’étaient des matchs particuliers. Je me souviens de beaucoup de duels. De très bons matchs à jouer.

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES