Menu

Fil de navigation

Recherche

Stéphane Hurel, Patrick Desprez et T.F. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Rodez accueille Toulouse à Paul-Lignon pour un match déterminant en vue de la fin de saison de Ligue 2, ce soir à 19 heures. Et les deux équipes de l'ex région Midi-Pyrénées sont en forme.

«Une gifle», « une fessée », « une claque »… Les comparatifs ne manquaient pas pour parler de la défaite subie par le RAF lors du match aller, mais l’idée générale était toujours la même.


Quatre mois après avoir encaissé un 3-0 sec sur la pelouse du Stadium, les « sang et or » voudront laver l’affront ce soir pour la manche retour dans leur antre de Paul-Lignon. Et depuis ce 24 octobre, les hommes de Laurent Peyrelade ont mangé leur pain noir. Incapables de gagner jusqu’au 16 janvier, les voilà presque incapables de perdre. Battus par le leader troyen le week-end dernier (1-2), les Aveyronnais restaient sur 10 matchs sans défaite en championnat. Mieux: si l’on prend le classement sur les 6 dernières journées, Rodez pointe à la troisième place, à deux longueurs de… Toulouse (13 points contre 11). Oui, ce match est bien le choc du moment.


Objectifs aux antipodes

Le Tef voudra évidemment suivre son rythme effréné, lancé à la poursuite du titre et de la Ligue 1, et conclure en beauté une semaine démarrée par un succès 3-0 à la maison face à Ajaccio. Au rayon espoir, il y a aussi celui d’enfin creuser un écart conséquent avec ses poursuivants, Clermont principalement, troisième à trois points et qui se déplace ce week-end à Ajaccio. Voire, s’installer à la place de leader occupée par l’ES Troyes.
Côté RAF, les objectifs sont à l’autre bout du présentoir. Il s’agira d’abord de grappiller encore pour se hisser vers un maintien rendu plus que plausible par les dernières performances. À l’autre bout du classement, Rodez peut aussi mettre un fossé entre lui et Chambly, 18e, qui pointe à 4 longueurs. Que personne ne s’y trompe: ce sera, ce soir à Paul-Lignon, un match déterminant.


Rodez Aveyron Football

15e, 27pts (5V, 12N, 8D;-8)
La dynamique depuis la reprise.-3 victoires, 5 nuls, 1 défaite;Rodez a repris en main son destin depuis l’entame de l’année 2021. Avec un schéma de jeu plus bas axé sur de l’agressivité et un pressing actif sur le porteur du ballon capable de se transporter jusqu’aux limites de la surface de réparation adverse, Rodez a apporté de la mobilité à son jeu. Cette métamorphose a mis une équipe en action.
Les joueurs clés.-Pour Rodez, et son entraîneur, c’est l’équipe qui est la star et non les individualités. De ce fait, Laurent Peyrelade modifie sans cesse son équipe et aucun joueur n’est vraiment assuré d’être titulaire. D’un match sur l’autre, l’entraîneur aveyronnais est capable de changer ses dix joueurs de champ. L’objectif est que tous les hommes soient en forme pour que la santé de l’équipe en devienne éclatante, afin de répondre à cette attente d’un football total.
Les absents.-Aurélien Tertereau en délicatesse depuis de nombreuses semaines avec un pied sera absent comme le défenseur central, Julien Célestine, suspendu.
Le chiffre.-11:avec un capital de 27 points, il en manque 11au RAF pour atteindre la barre des 38 points que le coach ruthénois considère comme la hauteur à laquelle le maintien en Ligue 2 devrait se jouer cette saison. Il reste 13 matchs au RAF pour y parvenir.
La phrase.-«On s’est tiré une balle dans le pied.»Ugo Bonnet(attaquant) à Troyes lors du dernier match où Rodez a encaissé un but à l’entame de chaque début de période pour une défaite concédée 2 à 1 chez le leader le week-end passé.

Composition :
Mpasi – Bardy (cap.), Sanaia, Chougrani — Henry, Boissier, Douline, Leborgne, Obiang — Dembélé, Bonnet.
Rempl.:Guivarch (gard.), Ruffaut, Roche ; Ouammou, Ponceau ; Ouhafsa, David.

 

Toulouse Football Club

2e, 49pts (14V, 7N, 4D;+19)
La dynamique depuis la reprise.-Si on enlève le« jour sans »à Auxerre (1-3, 23eJ), le bilan frise la perfection pour les coéquipiers de Gabrielsen. Jugez plutôt:5 succès et 2 nuls–versus qui plus est les 7 autres premiers de la classe! Le tout saupoudré d’une qualification nette et sans bavure pour les 16es de finale de la Coupe de France décrochée chez l’«ami» girondin (2-0). Résultat des courses et des comptes:le TFC n’a pas bougé de sa deuxième place de L2 en 2021.
Les joueurs clés.-Healey joueur du mois de
décembre, Adli élu en janvier:quand le collectif tourne, les individualités brillent. Le Téfécé ne déroge pas à la règle et n’avait plus été à pareille fête depuis la saison 2008-2009 qui avait vu Dédé Gignac truster deux fois la récompense. Plus généralement, Toulouse fait feu de tout bois. Nous vous le rappelions après la victoire face à l’AC Ajaccio lundi en mettant un exergue un chiffre. Ou plutôt deux: 21 comme le nombre de matchs consécutifs lors desquels les Violets ont marqué;67tel le nombre d’années séparant le dernier record TCC (1954, 23M).
Les absents.-En dehors du blessé longue durée Saïd, qui commence à voir le bout du tunnel suite à son opération du genou droit, et des trois suspendus Dejaegere, Healey et Spierings, manquera à l’appel la Mobylette colombienne Deiver Machado (cheville droite).
Le chiffre.-13:superstitieux ou pas, les Téfécistes ont inscrit 13 buts de l’extérieur de la surface de réparation.
La phrase.-«Nous avons travaillé toute la semaine les situations que l’on risque de rencontrer.»Manu KONé(milieu de terrain)

Composition :
Dupé – Dewaest, Amian, Gabrielsen (cap.) – Koné – Sanna, van den Boomen, Diarra, Moreira – Adli – Bayo.
Rempl.:Pettersson (gard.), Diakité, Rouault ; Rapnouil, Mvoué ; Ngoumou, Antiste.

 

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES