Menu

Fil de navigation

Recherche

Jérôme Lacroix pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Les Toulousains ont concédé, ce lundi 27 septembre, leur première défaite de la saison. Lors d'un match au rythme et à l'intensité rare.

Quel match ! Si le produit "Ligue 2" se cherchait une belle publicité, ce TFC - Caen est une bénédiction : 5 buts, de l'engagement, du spectacle. Cette joute joviale, entre Toulousains et Caennais, les Violets l'ont perdue, 3 buts à 2. Première défaite de la saison pour les garçons de Philippe Montanier, qui restent premiers du classement, mais avec "seulement" 3 points d'avance sur leurs dauphins sochaliens. Ils auraient pu en compter 6 en cas de succès.


Folle première période

Les Caennais ont marqué les premiers, par Franklin Wadja dès la 8e minute. Le milieu défensif, parvenu à se défaire du marquage de Sylla, place une tête croisée à la réception d'un corner qui trompe Maxime Dupé.

Piqués au vif, les Toulousains vont renverser les Normands en à peine 3 minutes. Première réaction à la 14e minute : obtention d'un penalty pour une main caennaise dans la surface de réparation. Branco van den Boomen, fidèle à son habitude depuis le début de la saison, transforme sans trembler d'une frappe croisée du droit dans le petit filet du gardien normand.

À peine 2 minutes plus tard (17e), ce même van den Boomen double la mise sur coup franc direct : superbe tir tendu déclenché depuis le coin gauche de la surface de réparation. Directement dans la lucarne du gardien adverse.

Des Caennais renversés, qui allaient bientôt rendre la pareille aux Toulousains ! 39e minute : Caleb Zady Sery fausse compagnie à Sylla côté droit, centre puissant dans la surface de réparation, trajectoire coupée d'un tacle par Bafodé Diakité qui marque contre son camp.

2-2 puis 3-2 pour les Normands juste avant la pause : Jessy Deminguet reprend un centre en retrait, du plat du pied droit. Frappe placée qui trompe Dupé sur sa gauche.
Contres

Le début de seconde période est plus équilibré, mais pas moins enlevé. 65e minute : longue passe vers Rths Healey, décalé côté gauche. Le Britannique réalise un superbe contrôle dans la course, repique intérieur pour placer une frappe enroulée du droit qui flirte avec l'équerre normande.

À peine 5 minutes plus tard, Maxime Dupé s'illustre remportant un face-à-face avec Abdi. Les Violets poussent, et s'exposent à des contres, comme à la 74e minute : Alexandre Mendy ne cadre pas sa frappe.

Dans les 10 dernières minutes, les Toulousains ne sont pas parvenus à inverser la tendance, et s'inclinent 3-2. Ils n'avaient plus perdu à domicile depuis le 7 novembre 2020 (5-4 contre Valenciennes).

Prochain match pour le TFC : déplacement à Amiens, samedi 2 octobre (15h).

 

Réactions : "Encaisser trois buts à domicile en une mi-temps, c'est trop !" peste Philippe Montanier

L'entraîneur des Toulousains regrettait la performance défensive de ses joueurs, tombés pour la première fois de la saison, ce lundi 27 septembre au Stadium, en clôture de la 10e journée.

Philippe MONTANIER, entraîneur du TFC (au micro de beIN Sport) : "C'est difficile lorsque l'on encaisse trois buts d'espérer gagner. On a failli là-dessus. On a tout fait pour revenir au score. Tout se joue lorsqu'on mène 2-1. On doit être beaucoup plus solide, avoir un bon équilibre. C'est ce qui nous a manqué. Il nous a manqué de la justesse technique en seconde période. Et un peu plus d'efficacité devant le but. On a eu beaucoup d'opportunité, mais finalement peu de grosses occasions. On a été moins bons, mais pas catastrophiques. On a toujours eu la mainmise sur le match. Il nous a manqué un éclair et surtout, encaisser trois buts à domicile en une mi-temps c'est trop pour espérer faire un bon résultat. Peut-être avait-on besoin de cette défaite ? Les joueurs n'ont rien lâché. Nous, on voulait garder la dynamique de victoires. Il va falloir se relever, digérer, on n’est pas habitué."

Brecht DEJAEGERE, capitaine du TFC (au micro de beIN Sport) : "On est tous déçus. On n'a pas été assez bons, moi non plus. On devra améliorer beaucoup de choses. Notre problème ? La dernière passe. On n'a pas assez joué vers l'avant. Le championnat est encore long, on l'a vu la saison passée. On doit se concentrer sur nos performances, c'est un championnat difficile. Il faut se poser des questions et continuer à travailler."
 

Découvrez les notes des joueurs du TFC battus à domicile par Caen (3-2)

Les Toulousains sont tombés pour la première fois de la saison ce lundi 27 septembre, lors du dernier match de la 10e journée de Ligue 2. Une défaite à domicile contre Caen (3-2). Qui a brillé ? Qui s'est planté ? Découvrez le carnet de notes de La Dépêche du Midi.

DUPÉ (5/10).- Fantastique parade face à El Abdi qui a permis au TFC de rester à portée (71).Une déviation malheureuse sur le csc de Diakité en revanche, mais pas vraiment fautif sur l’ensemble.

DESLER (6).- La dynamite danoise a encore fait des étincelles dans son couloir droit. Vif, technique, juste, c’est la fête dans la "data room".

DIAKITÉ (4).- Retrouvailles avec le public du Stadium gâchées par un but contre son camp (39).Il lui faudra du temps.

NICOLAISEN (5).- Il tangue parfois, il résiste souvent : sa fébrilité chronique contraste avec sa solidité. À l’égalisation au bout de la tête, mais à côté (89).

SYLLA (3).- A l’image de son tacle sur Lepenant (60), il a souvent eu un temps de retard. Sur le corner (8), puis le une-deux caennais (39), et la touche rapidement jouée (45+1) : trois actions, trois buts encaissés.

GENREAU (5).- Intéressant pour empêcher la relance adverse, l’Australien a eu du mal à créer le danger offensivement. Remplacé par SKYTTÄ (63), haut potentiel intellectuel s’agissant de football.

SPIERINGS (5).- Des ballons touchés, peu de bonifiés. Match sobre du Néerlandais. Peut-être trop.

VAN DEN BOOMEN (7).- Le grand blond avait des chaussures rouges, et elles étaient magiques : un penalty converti (15), puis un coup franc excentré fouetté lucarne opposée (17), les troisième et quatrième buts cette saison pour le spécialiste des coups de pied arrêtés.

ONAIWU (4,5).- Une belle madjer repoussée par Riou (9), souvent trouvé par ses partenaires, mais souvent des scories dans le dernier geste. Remplacé par BANGRÉ (75).

HEALEY (5).- Se créer des occasions tout seul ? Pas un problème. Mais le pitbull anglais n’a trouvé que la niche de Remy Riou (6, 42), ou trop loin (64).

DEJAEGERE (5).- Quelques coups d’accélérateur bien sentis, comme ce décalage pour Genreau (38), mais globalement pas assez débridé. Remplacé par NGOUMOU (57).
Théo Faugère

2021 / 2022

CALENDRIER

2021/2022

CLASSEMENT

2021/2022

EFFECTIF

2021/2022

SELECTIONS

2021/2022

TRANSFERTS

2021/2022

STATISTIQUES