Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez, Arthur Tirat pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Auteur de 4 buts et 6 passes, le milieu Néerlandais des Violets marche sur l’eau depuis l’ouverture du championnat. Entretien, à ballons rompus, alors que son équipe joue samedi (15h) à Amiens en Picardie pour le compte de la onzième journée de L2.

 

Réussite

"Cet été, j’ai attaqué avec le plein de confiance – que ce soit de la part du coach ou de mes coéquipiers. Pour moi, il n’y a pas de secret : c’est la clé du succès. L’année dernière, je faisais de bons matchs comme de mauvais. Ce n’est pas facile à expliquer… mais je pense que, comme ma femme était enceinte, il y avait des choses hors-terrain qui me préoccupaient. Maintenant que le bébé est là, la situation me convient totalement. Je suis serein."


Records

"Ma meilleure saison, en 2018-2019 avec le FC Eindhoven (D2 HOL), c’étaient 13 passes décisives et 10 buts. Donc cela va être compliqué à battre, parce que le niveau de la L2 est plus élevé. Après, peu importe les statistiques ; le plus important est de remporter les rencontres."


Coups francs

"(il sourit) Lorsque je pose le ballon, lundi, je sais que je vais frapper au second poteau, le plus fort possible. Si je marque, si quel-qu’un la touche… Cependant je n’oserai pas me comparer à Platini ou Ronaldo qui sont incroyables. Je suis fier que mon coup franc ait été élu but de la journée. Oui, je crois qu’il s’agit de ma plus belle réalisation, jusqu’à présent, sous les couleurs du TFC. Il faut continuer. On s’entraîne beaucoup sur les coups de pied arrêtés, étant donné qu’on veut pratiquer un foot très offensif. Ce qui nous occasionne pas mal de coups francs. Techniquement, je tape avec le bout de l’intérieur du pied, du coup ça prend un certain effet (fouetté, ndlr)."


Penalties

"C’est moi ou Stijn (Spierings), en effet, les préposés. Le premier match, il ne jouait pas ; par conséquent j’ai été désigné. L’essentiel, c’est que la balle termine au fond !"


Transversales

"C’est mon style de jeu. Là où j’ai été formé et joué, on m’a appris à évoluer de la sorte. Au début de l’exercice, le coach m’a dit qu’il fallait que j’utilise cette arme avec Mikkel (Desler) et Nathan (Ngoumou), aile opposée, qui vont vite. Telle est mon identité de jeu néanmoins je ne dois pas m’en servir tout le temps. Il faut aussi privilégier les passes courtes, notamment envers Brecht (Dejaegere) qui sait bonifier les actions."


Modèles

"Jeune, j’étais fan de Del Piero : un des joueurs préférés de mon père, je regardais souvent à la TV. Plus tard, ce sera Kroos. Avec sa vista et bien sûr ses coups francs."


Consignes

"Je ne veux pas donner trop d’indices aux autres clubs (il rit). Sinon, en résumé, jouer rapidement devant et, à la perte, se repositionner. Aller sur un côté puis renverser le jeu. Je suis un gagnant, un compétiteur. J’aspire à conseiller mes partenaires, à les guider."


Entrejeu

"Ma relation est très bonne avec Denis (Genreau). Il est un joueur vraiment intéressant, intelligent, qui en plus travaille dur défensivement. J’aime comment il est entré dans cette équipe avec beaucoup de respect, je dirais. C’est une bonne personne. Et je n’ai pas trop besoin de lui parler, il sait ce qu’il a à faire : il remplit le job. C’est une option supplémentaire avec Brecht un cran plus haut pour l’aspect offensif."


Cuvée

"Est-on meilleurs que l’an passé… On avait Amine (Adli) tellement bon qu’on l’utilisait presque trop… cette année, il y a davantage de variété. Je ressens un peu plus de faim de la part de toute l’équipe pour aller en Ligue 1. On doit tout donner pour y parvenir cette saison. C’est une chance incroyable pour nous de pouvoir jouer au plus haut-niveau français."


Amiens

"J’ai beaucoup d’attentes de notre équipe ; j’estime que c’est le moment de montrer qu’on est forts et qu’on peut se relever d’une défaite. La première qui plus est. Lundi soir, j’ai vu des regards perdus et beaucoup de frustration dans le vestiaire. Il est temps de changer ça !"

 

Les propriétaires américains du TFC ont découvert le Stadium

Des membres de Redbird ont assisté à leur première rencontre au Stadium, lundi 27 septembre, lors de la défaite du TFC face à Caen.

Ils n'avaient pas encore assisté à la moindre rencontre du TFC. Selon nos informations, des membres de Redbird, l'entreprise américaine propriétaire du club toulousain depuis juillet 2020, étaient au Stadium pour assister à la rencontre entre Toulouse et Caen, lundi 27 septembre. La délégation a passé le début de semaine dans la Ville rose et en a profité pour se familiariser avec l'environnement du club.

Malheureusement pour les actionnaires, le TFC a perdu son premier match de la saison face à Caen, ce lundi justement (3-2). Mais le spectacle proposé par les Violets a dû ravir les Américains. Ces derniers exigent justement auprès du président toulousain, Damien Comolli, que l'équipe violette se montre "compétitive", ce qui était le cas ce lundi.

 

Rencontre avec des membres du club

Pendant leur séjour, la délégation de Redbird a aussi pu échanger avec différents salariés du club, qu'ils travaillent sur le volet sportif ou pas. Certains éducateurs et entraîneurs des équipes de jeunes ou des équipes féminines du TFC ont notamment participé à la rencontre. Des échanges à bâtons rompus où les salariés du club violet présents ont pu poser leurs questions aux représentants du fond d'investissement américain.

Avant de repartir pour New York, les membres de Redbird ont aussi rencontré Olivier Sadran, l'ancien homme fort du club violet, qui détient encore 15% des parts du TFC.

Pendant la trêve, le TFC jouera en amical contre Pau

Qui dit coupure internationale, dit galop d'essai. Ainsi, les Toulousains rencontreront vendredi 8 octobre leur sparring-partner préféré, le Pau FC, à Tarbes (Stade Maurice-Trélut). Coup d'envoi, 11 heures.

À qui la belle ? Une victoire cet été pour les Palois (2-0, à Saint-Gaudens), un succès en septembre pour les Téfécistes (3-2 à Tarbes déjà). La semaine prochaine, les deux formations de L2 se départageront-elles... en match amical. Puisque les clubs voisins se sont déjà croisés en championnat, dès l'entame et la 3e journée ; rencontre qui avait vu le Tef s'imposer au Nouste Camp sur le plus petit score (1-0, but de Dejaegere).

"Pourquoi à nouveau Pau ? Déjà, répond l'entraîneur du TFC, c'est une bonne équipe, donc ça nous promet une belle opposition – dans un super état d'esprit car l'on s'entend bien. Quand on joue l'un contre l'autre, c'est dur ; ça bataille. On s'est appelé avec Didier (Tholot, technicien du PFC) et puis lui aussi cherchait. Alors, on s'est dit ''On remet ça''. En plus, nous ne sommes pas trop éloignés."


Pour les lève-tôt

Au fait, pour quelle raison en fin de matinée comme il y a un mois ?

"C'est rare d'avoir un week-end, reprend le coach. Là, ça me permettra de libérer les joueurs dès le vendredi après-midi. Ce qui est pratique, par exemple pour les étrangers qui veulent rentrer chez eux."

Avant la dernière journée, programmée ce samedi 2 octobre [Amiens-Toulouse et Grenoble-Pau], rappelons que le TéFéCé est leader (23 points) et que les Béarnais sont 7es (15pts).

À la reprise, dans quinze jours (samedi 16 et lundi 18 octobre), Toulouse accueillera Auxerre et Pau recevra le Paris FC.

2021 / 2022

CALENDRIER

2021/2022

CLASSEMENT

2021/2022

EFFECTIF

2021/2022

SELECTIONS

2021/2022

TRANSFERTS

2021/2022

STATISTIQUES