Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

C’est arrivé, lundi dernier, à la maison : Toulouse s’est incliné pour la première fois depuis l’ouverture du championnat. Résultat, le rendez-vous de ce samedi 2 octobre après-midi (15h) à Amiens prend une autre dimension pour les hommes de Montanier.

Le match-d’après. Après avoir connu leur première défaite en début de semaine, de surcroît au Stadium, face à Caen (2-3), les Toulousains, toujours premiers de la classe, sont attendus au tournant.

"Perdre est une chose, pose l’entraîneur Philippe Montanier. Puis on savait très bien que l’on ne resterait pas invaincus jusqu’à la fin de la saison… Mais ce qui est toujours important pour un groupe, en cas de contre-performance, c’est sa capacité de réaction."


Premier à la trêve

"Souvent, poursuit l’ancien coach de la Real Sociedad, les bonnes équipes ont cette qualité de pouvoir repartir de zéro à chaque fois et là, forcément, on attend tous – moi le premier mais les joueurs tout autant – un rebond sur cette rencontre."Histoire de réenclencher la marche avant – même si quoi qu’il se déroule ce soir sur les terrains de L2 le Tef demeurera leader à la trêve ; 3 points d’avance avec un goal-average de +13. Façon, également, de couper (c’est la trêve, reprise face à Auxerre le 16 du mois) sans douter. "Il n’y a pas eu un gros traumatisme quand même, relativise Ph. M. Évidemment le soir-même, dans le vestiaire, on était très déçus. Cela fait partie du métier, de l’apprentissage. Or, dès le lendemain j’ai senti les joueurs déjà basculer sur la prochaine échéance. Moralité : nous avons eu du temps pour se préparer mais, c’est vrai, nous avons aussi hâte d’enchaîner."

Pas question de gamberger, non. Plutôt apporter des réponses aux manquements aperçus contre les Normands. Qui auront été décortiqués à la vidéo. "Disons qu’on a plutôt fait encore davantage que d’habitude dans le sélectif. On s’est focalisés sur les points importants. Je trouve qu’on a produit une très bonne entame : à 2-1, on a la mainmise sur les débats ; las, deux-trois erreurs défensives nous font perdre la première période et, in fine, le match. Après le repos, il est devenu plus difficile devant des Caennais bien regroupés de trouver des solutions. Et, inévitablement, on s’est s’ouvert aux contres. Bon, sourit Montanier, j’ai vu que Manchester City aussi s’exposait ; on n’est pas tout seuls…"


Attention à la transition

Plus sérieusement, le technicien des Violets pointe la transition. Précisément, la maîtrise de cette phase de jeu : "Lorsqu’on joue et, surtout, qu’on perd la balle, il s’agit d’être vite investis défensivement. Nous ne l’avons pas été suffisamment. Bien entendu on montre du doigt la ligne arrière, néanmoins je rappelle qu’on ne défend pas à 4, mais à 10 voire 11 si on compte le gardien. Réactivité et rigueur demeurent les maîtres-mots."

De là à imaginer un TFC moins joueur tout à l’heure, il n’y a qu’un pas que l’entraîneur se refuse à franchir. "La physionomie est toujours fonction du rapport de forces proposé. Maintenant, notre idée reste d’attaquer le match avec le même leadership dont la finalité reste les 3 points."

Garder la tête est assuré, la relever espéré.

 

Première convocation de l'attaquant du TFC Ratao pour le déplacement à Amiens

Blessé depuis le 10 septembre, l'ailier Rafael Ratao est convoqué pour la première fois par l'entraîneur Philippe Montanier dans un groupe élargi pour le déplacement des Violets à Amiens samedi 2 octobre après-midi (15h).

Jusqu'à maintenant, on ne l'avait aperçu qu'un petit quart d'heure en match amical à Tarbes contre Pau début septembre. Soit une semaine avant que le transfert des Slovaques du Slovan Bratislava, le dernier du mercato estival du Téfécé, ne soit touché au péroné droit à l'entraînement.

Gêné, il n'a pu totalement reprendre avec le groupe que jeudi de la semaine dernière. D'ailleurs, hier midi, Philippe Montanier ne se montrait pas spécialement confiant quant à une possible intégration dans les joueurs sélectionnés.

"Il est de mieux en mieux mais, physiquement, il est encore un peu en dessous. Puis, après, il y a la trêve. Donc c’est une bonne occasion aussi pour l’intégrer complètement. Je ne voudrais pas non plus lui faire un cadeau empoisonné..."


Begraoui revient

Finalement, Ratao compte bien parmi les heureux élus. Après, évidemment cela ne lui assure aucunement de disputer ses premières minutes officielles sous ses nouvelles couleurs. Ni, déjà, d'être couché sur la feuille puisque le coach haut-garonnais emmène 19 éléments.

Verdict demain, aux alentours de 14 heures.

Sinon, écarté lundi soir, l'ex-milieu offensif d'Auxerre Yanis Begraoui rentre dans les "19". D'où, jeu des chaises musicales, sort le petit Finlandais Naatan Skyttä.

 

2021 / 2022

CALENDRIER

2021/2022

CLASSEMENT

2021/2022

EFFECTIF

2021/2022

SELECTIONS

2021/2022

TRANSFERTS

2021/2022

STATISTIQUES