Menu

Fil de navigation

Recherche

Yohan Lemaire, Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Vaincus par une équipe d'Ajaccio qui montera elle aussi en Ligue 1 grâce à cette victoire, les Toulousains ont terminé cette saison par une défaite sur l'île de Beauté (1-0). Le cinquième revers de la saison, presque anecdotique.

 

Film du match : Nouri et c'est presque tout

Cette première mi-temps ne rentrera pas dans les annales du foot français. Ni dans celle de la saison 2021/2022 du TFC. C'est simple les Violets ont cadré une seule frappe, par le biais de son numéro 17 Spierings, qui n'a pas inquiété Sollacaro. Dans un stade François Coty sous pression, Ajaccio a ouvert le score sur pénalty à la 28e grâce à Nouri (1-0). Sans inquiéter beaucoup plus Maxime Dupé, les hommes d'Olivier Pantaloni rejoignaient les vestiaires sur un court avantage.

Le second acte des Toulousains fut de meilleure facture. Plus précis balle au pied, on a vu et ressenti davantage la patte d'un Branco van den Boomen absent de la première mi-temps. L'entrée de l'habituel capitaine Brecht Dejaere a fait du bien. Mais les Toulousains ne sont pas parvenus à mettre en danger le portier acéïste. Maxime Dupé effectuait lui quelques arrêts bien sentis, mais n'encaissait pas de deuxième but. 1-0, score final, et des vacances bien méritées pour l'ensemble des Toulousains.


Le fait du match : Ajaccio avec le TFC en Ligue 1

Ce succès ajaccien permet à cette équipe d'Ajaccio de terminer deuxième du championnat derrière le TFC. Pour les Corses, il fallait faire mieux qu'Auxerre pour retrouver l'élite du football français. Chez eux, les hommes de Jean-Marc Furlan, ont fait le travail en s'imposant 2-1 face à Amiens. La pression était donc sur Pantaloni et ses hommes. Malgré l'évidente pression qui planait sur les acéïstes, ils n'ont pas craqué et ont conservé leur maigre avantage pour s'offrir leur montée. La deuxième place est assurée, Ajaccio évoluera en Ligue 1 la saison prochaine. Pour Auxerre il faudra passer par les play-off a minima.


Le joueur du match : Logan Costa en difficulté

Il a profité de l’absence d’Anthony Rouault pour connaître sa première titularisation en Ligue 2. Eh bien celle-ci s’est plutôt mal passée pour Logan Costa. Celui qui n’avait disputé que 8 petites minutes de temps depuis le début de la saison fut trop fébrile. Le Cap-Verdien ne pousse pas assez sa tête, puis commet la faute sur Courtet. Quelques minutes après, bousculé au duel, il ne pousse pas son ballon assez fort vers Dupé, heureusement pour Costa, Desler passait par là.

Tout n'est pas a jeter dans le match du jeune défenseur central de 21 ans n'est qu'à quelques centimètres de permettre aux siens de recoller au score sur une tête. Mais ses quelques erreurs défensives font tache. Difficile de lui en tenir rigueur puisque le TFC n'a pas livré son meilleur match de la saison.


L’enseignement du match : on se revoit dans 3 mois en Ligue 1, messieurs

Ce dernier match comptait un peu pour du "beurre" côté toulousain. Bien évidemment, il y avait l’envie de ne pas fausser le championnat de terminer sur une bonne note. Mais le travail avait déjà été fait par les hommes de Philippe Montanier. Et bien fait. La montée et le titre de champion en poche, le TFC a réussi sa saison. Ce revers, face à des Acéistes qui jouaient eux leur montée, est presque anecdotique.

Ce samedi soir, Dupé et ses coéquipiers ont beaucoup tenté, mais ont manqué d'efficacité. Malgré une revue d'effectif imposée par ce virus grippal, les Toulousains ont montré un visage séduisant malgré un niveau légèrement en dessous de celui affiché tout au long de la saison. Qui leur en voudra ? Allez, on revoit dans 3 mois en Ligue 1 messieurs.

 

Les notes de la rédaction de La Dépêche !

 

DUPÉ (6/10). Deux mini-arrêts pour se chauffer les gants sur une tête de Vidal (7) et une reprise "taupée" de Nouri (8) avant de s'incliner, sans plonger, sur le péno de l'ACA (1-0, 28e). Parade de hand – du pied droit – sur une tentative au près de Nouri (67). Vigilant en fin de rencontre, notamment sur cette salutaire horizontale devant Marchetti (76).

DESLER (5,5). La mobylette danoise en a terminé avec sa saison-marathon... En sortant une dernière copie très correcte. À son crédit, une montée saignante qui aurait mérité meilleur sort (27). Remplacé par SANNA (72e), qui n'avait plus joué depuis le 15 mars et la réception d'Amiens (6-0, J29).

COSTA (4). Dur-dur, l'apprentissage de la L2... Pour sa première titularisation après deux bouts de match dans les arrêts de jeu à Nîmes (J19) puis à 10min du terme à Guingamp (J32), l'ancien Rémois est doublement fautif sur l'ouverture du score – et seul but du soir – consécutive au penalty qu'il provoque. D'abord, en n'appuyant pas assez sa remise de la tête vers son gardien Dupé ; ensuite, en se montrant naïf dans son duel avec Courtet qu'il accroche légèrement or, surtout, laisse passer devant (1-0, 28e).

NICOLAISEN (6). Match costaud pour le chevelu des fjords. Toujours aussi précieux dans les duels aériens : demandez à Courtet et Krasso.

DIAKITÉ (5,5). Il a commencé latéral pour terminer, à partir de l'heure de jeu, piston. Pas pris en défaut, "Bafo" !

SPIERINGS (6). Présent dans l'impact, le Néerlandais s'est beaucoup démené. Sans vraiment connaître le succès à l'arrivée. C'est lui, à noter, qui décoche le premier tir cadré des Toulousains, dans la niche du portier corse Sollacaro (38).

SKYTTÄ (4,5). Subtil techniquement, trop tendre physiquement : sa rencontre résume sa saison. Aligné en pointe haute du triangle téféciste inversé ce samedi, le petit Finlandais n'aura jamais pesé sur les débats. Dommage mais on demande à le revoir. Remplacé par DIARRA (58e), central gauche dans une défense remaniée à 3.

VAN DEN BOOMEN (5,5). Quête insatisfaite. Depuis le match de la montée face à Niort (2-0, J35) il y a trois semaines en date du lundi 25 avril, le Hollandais magique était à la recherche du Graal. À savoir une 21e passe décisive pour tomber le record historique de la Ligue 2 à hauteur de 20 offrandes délivrées par le Havrais Zinédine Ferhat au terme de la saison 2017-2018. Las. Remplacé par BANGRÉ (82e).

NGOUMOU (4,5). Pas en réussite dans ses dribbles ou ses centres. Remplacé par FLEMMINGS (72e), qui fêtait là sa troisième entrée en jeu.

ONAIWU (5,5). Suppléant une dernière fois le titulaire au poste Rhys Healey, blessé, l'attaquant japonais a fait son match comme on dit. Auteur d'une remise acrobatique mettant sur orbite Ngoumou qui gâchera (47).

BEGRAOUI (4,5). Il avait l'occasion de se mettre en évidence... on n'a pas vu l'ex-Auxerrois. Remplacé par DEJAEGERE (58e), positionné faux ailier gauche comme en début de championnat.

2021 / 2022

CALENDRIER

2021/2022

CLASSEMENT

2021/2022

EFFECTIF

2021/2022

SELECTIONS

2021/2022

TRANSFERTS

2021/2022

STATISTIQUES