Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

S'ils veulent rester en L1 lors de l'ultime match samedi, les Toulousains, barragistes, doivent d'abord battre Guingamp. Une situation qu'ils ont déjà affrontée avec succès.

De sa posture bras croisés en première mi-temps, il passera casquette arrachée à l'heure de jeu. Il va se jeter au sol sur une occasion immanquable d'Emana puis envahit carrément le pré sur la délivrance signée Sirieix… Ces lignes écrites dans La Dépêche du 18 mai 2008 n'ont rien perdu en intensité, leur personnage central non plus.

Il s'agit naturellement d'élie Baup, entraîneur d'un Téfécé à la dérive toute cette satanée saison débutée dans l'ivresse des sommets (tour préliminaire face aux Reds de Liverpool), terminée dans un irrespirable Toulouse-Valenciennes, dernière joute de l'exercice. Replantons le décor, pour savoir exactement de quoi il retourne : à l'issue de la 37e journée, le club du Président Sadran est 17e, à égalité de points avec le 18e et 1er relégable Lens, mais devance les Sang et Or au goal-average (-7 vs -9). Bref, entre les deux équipes existe l'épaisseur d'une feuille à cigarette. Sachant encore que le 3e larron également menacé par la descente, le Paris-SG, toise le duo d'une unité (16e, 40pts).


Lens, dindon de la farce

En clair – et contrairement à la situation actuelle des Violets, le Toulouse FC maîtrise sa destinée : il doit faire aussi bien que le RCL, pas plus mal en tout cas.

Reprenons donc maintenant le fil de cette soirée, quoiqu'arrosée copieusement, à tout le moins étouffante. à l'entame du dernier quart d'heure, les Lensois qui accueillent les… Bordelais (décidément, que de clins d'œil) sont à égalité 1-1. Les Toulousains tout pareil : un tacle au second poteau d'Audel (1-1, 38e) ayant répondu au coup franc vicieux de Mathieu (1-0, 3e). La place en élite des hommes de Baup tient à un rien. Eh alors ?

Eh alors Zorro arrive : servi par Arrache, aux 20m, Pantxi Sirieix trompe Penneteau d'un tir fusant du droit avec l'aide du montant gauche (2-1, 76e ; score final). Un deuxième but en autant de matches pour l'infatigable milieu basque devant le virage Est d'Indians qui ont mangé tout cru les 9 supporters nordistes du déplacement. «C'est un symbole que ce soit ce joueur qui nous laisse en L1 (le RC Lens va terminer à 2-2)» dira le technicien après s'être changé, trempé qu'il était de la tête aux pieds car aspergé dans le vestiaire par l'ensemble de ses protégés.


«Plus fort que la C1»

«Comme à Angers, continue de raconter avec la voix un brin chevrotante le héros du jour, sauver sa peau est plus fort que tout. Y compris la qualification en C1 l'année d'avant. Les émotions ne sont pas comparables, non, elles sont littéralement décuplées…»

Au fait, Paris l'emportera 2-1 à Sochaux. Le TFC qui gagne chez lui et le PSG qui s'impose à l'extérieur : soit les deux conditions réunies (cf. encadré) pour que samedi, dix années après, les Toulousains se maintiennent à la sirène…


Ressuscité, en sursis ou à la trappe

Pas sorcier, au coup d'envoi de la 38eJ samedi soir, trois scenarii existent pour trois places différentes : la 17e qui correspond au 1er non-relégué, la 18e ou barragiste, la 19e qui vaut ascenseur direct pour la L2.

Le TFC se sauvera si : il l'emporte face à Guingamp et, dans le même temps, Caen s'incline chez lui contre le Paris-SG.

Le TFC jouera les barrages* si – indépendamment de son résultat : Caen ne perd pas et Troyes, à domicile, ne bat pas Monaco.

Le TFC descendra si : Troyes gagne et, concomitamment, Toulouse ne remporte pas son match.

* Contre le vainqueur des play-offs : AC Ajaccio - Le Havre ou Brest

Aller, mercredi 23 (20h45, Canal+ et beIN) : chez la L2 Retour, dimanche 27 (21h, Canal+ et beIN) : chez la L1

2017 / 2018

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2017/2018

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES