Menu

Fil de navigation

Recherche

HUGO DELOM (avec B. Gh.) pour L'Équipe

 

Ligue1

L’entraîneur amiénois, qui discutait jusqu’à lundi d'une prolongation avec son club actuel, négocie parallèlement avec Toulouse. L'insistance du TFC le fait hésiter.

Hier, toute la journée, Toulouse bruissait de l’arrivée dans les prochains jours de Christophe Pelissier. Le TFC qui annonçait, via un communiqué, d’ici « deux à trois semaines des modifications majeures dans l’ensemble des domaines qui touchent au bon fonctionnement du club », a une volonté de renouveler en profondeur son domaine sportif, en nommant un technicien expérimenté. Christophe Pelissier (52 ans), auteur d’une saison particulièrement remarquée à Amiens (13e, 45 points), sera-t-il effectivement celui-là ?

Hier, plusieurs de ses proches faisaient filtrer volontairement et publiquement l’intérêt de l’ancien entraîneur de Luzenac, originaire de la région, pour le projet. Poussé à répondre favorablement à cette proposition, Pelissier est en phase active de«cogite», pour reprendre la terminologie de l’un de ses proches. Et pour cause, pour le natif de Revel (Haute-Garonne), ces derniers jours ont été particulièrement denses.

La semaine dernière, à l’issue de deux rendez-vous avec sa direction, il était quasiment tombé d’accord avec son actuel président, Bernard Joannin, sur une prolongation (50 000 € mensuels), assorti, élément qu’il restait encore à régler, de 100000€ de primes annuelles de maintien. Des négociations quasiment bouclées à tel point que la structure du recrutement ainsi que l’arrivée d’un proche de Pelissier à la cellule sportive commençaient à se dessiner. Les deux parties continuaient à échanger au sujet de cette prolongation jusqu’à lundi. L’intérêt de Toulouse, doté de moyens bien supérieurs, a chamboulé la donne. Bernard Joannin, dont on connaît le profond attachement à Pelissier, se montrait confiant, en privé, ces dernières heures, quant à sa capacité à conserver son entraîneur. Et pour cause, l’intéressé, s’il lui avait fait part de sa réflexion après la dernière proposition contractuelle, ne lui a jamais annoncé officiellement son intention de quitter le club. Dans l’entourage professionnel de Pelissier, on balayait même les rumeurs d’une arrivée imminente à Toulouse. Le technicien est pourtant arrivé hier dans la ville rose et devrait rencontrer dans les prochaines heures Olivier Sadran. Le président du TFC a repoussé hier les candidatures de René Girard et Frédéric Hantz.

Aucune démarche n’avait été entamée hier soir pour racheter la dernière année de contrat de Pelissier. Dans ce dossier, Joannin ne s’en est pas caché, il est décidé à faire jouer ses droits. En clair, le président qui voudra recruter son entraîneur devra débourser une indemnité. Et elle ne sera pas minime.

 

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES