Menu

Fil de navigation

Recherche

Vincent Villa pour L'Equipe

 

Ligue1

Après ses deux premières prestations en Ligue 1 inabouties, voire décevantes, Manu Garcia, meneur de petit format (1,70 m ; 65 kg), a changé de dimension. Pour que son début de saison bascule, il a fallu que son entraîneur le bouscule. « Je voyais qu’il était un peu tranquille, un peu sûr de lui, dans le sens où il pensait que ça allait venir, raconte Alain Casanova au sujet du milieu prêté en juillet par Manchester City. Mais on n’avait pas de temps à perdre. Lui surtout. Il a un très gros potentiel, mais s’il ne l’a pas trop exprimé jusque-là, c’est qu’il y a des manques. » Le technicien du TFC espère les combler, tout en s’appuyant sur les qualités qui font de ce jeune milieu (20 ans) un des personnages centraux de l’équipe, reformatée pour développer un jeu plus plaisant.


Une technique sans hic

Le ballon est un ami qu’il traite avec une grande douceur. « Son toucher de balle est au-dessus de la moyenne », juge son coéquipier Max-Alain Gradel. « Sur le plan technique, c’est un joueur de très haut niveau, complète Alain Casanova. Il est très à l’aise dans le jeu combiné et possède une grande qualité de passe, courte et longue. Et il a notamment une première touche de très grande qualité. » Laquelle témoigne de son aisance et lui simplifie la vie, ainsi que le déclenchement des actions. « Sa prise de balle le met directement en position pour attaquer ou pour s’éloigner de son adversaire, décrypte le milieu nî-mois Téji Savanier, qui l’a croisé au Stadium (0-1). Cette première orientation est décisive. » Elle lui permet de s’extraire assez vite des petits espaces où ses adversaires veulent cloisonner son talent.


Un jeu, deux rôles

Meneur de jeu quasiment à temps plein depuis le début de la saison, l’ancien joueur de Breda (D 1 néerlandaise) a vécu une délocalisation passagère devant la défense, à Guingamp (2-1). « En 10, avec sa vision, il peut faire la différence grâce à une passe entre les lignes. En plus, sans être super dynamique, quand il conduit le ballon, il le fait très vite et très bien, analyse un scout qui l’a vu évoluer aux Pays-Bas. Devant la défense, il n’a pas trop de déchet technique, il a une bonne qualité de passe et il sait aussi jouer long, même si ce n’est pas sa vocation première. Pour construire de l’arrière, on peut le placer là, il est capable de faire jouer l’équipe. Il se cache rarement, en plus. Au NAC, je l’ai vu descendre près des défenseurs centraux pour demander le ballon dans les pieds, se retourner, donner un peu de rythme : il a la capacité à faire ça. »


Une finition à parfaire

À proximité de la cage adverse, sa propension à éclairer le jeu met surtout les autres en lumière : il offre bien plus de buts qu’il n’en inscrit. « S’il est intéressant pour évoluer en soutien d’une pointe, en revanche, il n’a pas trop la finition, poursuit le scout. Prenez Ikoné, à Lille : à un moment ou un autre, on sent qu’il peut terminer l’action lui-même. Certes, Manu Garcia n’a pas du tout le même profil mais, dans les derniers mètres, il est moins décisif. »

Ce n’est pas le seul point sensible sur lequel appuie Casanova. « Il doit s’améliorer dans la capacité à être intense plus souvent et à être plus fort dans le domaine de la récupération du ballon, du replacement, de la réaction à la perte, insiste l’entraîneur. Il lui faut étoffer son registre : c’est un très bon joueur avec le ballon, il doit devenir un très bon joueur sans. » À lui de prouver qu’il a l’étoffe pour ce costume complet.

 

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES