Menu

Fil de navigation

Recherche

Pa. D. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Après 5 matchs sans victoire, les Violets réattaquent par un voyage à Nantes, dorénavant coaché par Vahid Halilhodzic. Fin de trêve, pas d'ambition malgré des absences.

L es aléas d'un exercice qui obligent à faire des cal- culs. Sangaré et Leya Iseka suspendus plus Sanogo blessé, Alain Casanova doit revoir ses plans. Le foot ce n'est pas des maths, quand bien même les techniciens ont souvent recours au tableau noir pour pallier les défections d'éléments qui leur sont chers. Ou le deviennent – au gré de leurs performances. «Au retour d'une coupure internationale, souligne l'Auvergnat, il faut tenir compte de l'état de forme des sélectionnés comme des rencontres précédentes. Le groupe sait que tout le monde est important et personne intouchable. Il y a une remise en cause permanente, c'est très bien qu'il y ait de l'émulation.» La preuve par trois.


Amian / Moreira

Latéral droit.- Le premier était sorti du XI pour accumulation de cartons jaunes, le second du banc pour se montrer. On parle du dernier match, devant Nice au Stadium (1-1), où l'ex-Lorientais Steven Moreira fut à créditer d'une bonne rentrée, donc. Au vrai, il s'agissait même de ses tout premières minutes pour lui, l'avant… dernière recrue en date du marché estival. Sa vitesse et son culot apparurent au grand jour, pourtant face à un client en la personne de Saint-Maximin. Il est d'ailleurs à souligner que le Cap-Verdien formé à Rennes sortit car les crampes commençaient à le titiller. Un signe qui ne trompe pas : on a affaire là à un joueur qui ne triche pas !

Sinon, le locataire du poste – en dehors d'une pige en charnière à Marseille lors d'une 1re journée de triste mémoire (0-4) – s'appelle Kelvin Amian, installé dans son couloir par Pascal Dupraz depuis l'été 2016 et un baptême du feu pour, déjà, l'ouverture du bal et à… l'OM (0-0), décidément. C'est dire en tout cas le caractère du garçon… Si le Breton est resté travailler les quinze jours, «KA» a œuvré avec les Espoirs : titulaire face à la Turquie en amical vendredi passé au Petit-Quevilly (1-0), remplaçant contre la Slovénie en éliminatoires Euro-2019 mardi à Dijon (1-1).

«Ma décision n'est pas arrêtée, affirmait hier Alain Casanova, comme pour les 10 autres jou-eurs…» Faites vos jeux entre deux défenseurs au gabarit identique (1m80-78kg pour Amian, 1m79-75kg pour Moreira) – sachant que le Pitchoun est moins porté sur l'offensive…

Leurs feuilles de stats : Amian (8 matchs, 8 titularisations ; 3 avertissements), Moreira (1M, 1T ; 1A).


Cahuzac / Durmaz

Le 3e milieu.- Un être vous manque… Ibrahim Sangaré absent à La Beaujoire (victime également de la règle des 3 jaunes en l'espace de 10 rencontres), l'entraîneur téféciste va devoir repenser son trident au cœur du jeu. Autrement formulé : quel 3e larron associer au «travailleur» John Bostock (de nouveau dispo après sa gêne au bassin) et au meneur Manu Garcia ?

Cette saison, à trois reprises, un des trois maillons fort (soit du trident Bostock-Sangaré-Garcia) aura manqué à l'appel. à Guingamp et face à Nice, c'était Bostock et Jimmy Durmaz l'a suppléé numériquement, le petit Espagnol redescendant d'un cran pour laisser au Suédois sa place de N°10 ; à Angers, le stratège prêté par Manchester City, souffrant, était remplaçant au profit de Durmaz – encore.

Mais il existe une (grande) différence entre ce triple cas de figure et celui du week-end : le coach se voit privé de son élément qui a le plus d'impact. D'où l'idée d'offrir au Corse de la Ville rose sa première titularisation en 2018-2019, surtout à l'extérieur ?

Leurs feuilles de stats : Cahuzac (2 matchs), Durmaz (8M, 3 titularisations ; 1 but ; 1 avertissement).


Jean / Mubele

Avant-centre.- Une pointe, deux postulants. à notre gauche, Corentin Jean, qui a occupé ce poste d'attaquant axial jeudi dernier en amical contre Gérone (1-0, but de Bodiger sur un coup franc de… Jean) ; à notre droite, Firmin Mubele, qui a remplacé l'habituel titulaire Aaron Leya Iseka contre l'OGCN avec beaucoup d'envie. «Firmin a rendu la copie qu'on attendait de lui, commente l'ancien tacticien de Lens. Cependant Corentin est une solution. Oui il y a match, à moins qu'une troisième possibilité ne se présente…»

Casanova, petit sourire en coin, a en effet pu observer pas mal de jeunes depuis deux semaines (Janis Antiste, 16 ans, a joué une vingtaine de minutes en Catalogne au relais de Mubele aile droite ; Nathan N'Goumou, du stage en juillet, a montré de la percussion sur l'autre flanc).

En attendant les nouvelles pousses, la séance d'entraînement de mercredi et la traditionnelle opposition la ponctuant donnaient sa préférence à l'ancien Monégasque révélé à Troyes. Pas le même physique que l'international Espoirs belge ni le même jeu de pivot que Yaya Sanogo, lui aussi forfait en raison d'une arthroscopie à la rotule droite (l'ex-Gunner doit reprendre la course lundi). Mais l'une des priorités de Dupraz au mercato de janvier 2017 a d'autres atouts dans sa manche. Et ses jambes.

Leurs feuilles de stats : Jean (5 matchs), Mubele (4M, 1 titularisation).


«Vahid, c'était Ibra !»

Il avait déjà aimé se frotter à Patrick Vieira il y a deux semaines, Casa va adorer croiser le fer avec Vahid Halilhodzic demain soir (20h, beIN6).

«C'est quelqu'un qui a eu des résultats partout où il est passé, je nour-ris toujours du respect pour un technicien de ce calibre. Il va apporter beaucoup au FC Nantes. Joueur ? C'est vrai que je l'ai aussi connu, 2 sai- sons, lorsque je gardais la cage du Havre en D1 (1985-1987). Je ne sais plus s'il m'a marqué des buts (rires), je ne me souviens pas de ceux encaissés… Plus sérieusement, Halilhodzic ressemblait à Ibrahimovic : très fort techniquement, imposant athlétiquement. Vahid a fait du bien au FCN, au PSG et, globalement, à la première division.»

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES