Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère (avec Pa. D.) pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Premier joueur japonais de l'histoire du club, Gen Shoji est attendu pour régler les problèmes défensifs du TFC. Pour y arriver, lui-même devra franchir la barrière de la langue, et réussir à enchaîner après une longue saison au Japon.

Selon nos informations, Gen Shoji arrive au centre technique de l'île du Ramier aujourd'hui, date de la reprise de l'entraînement pour le TFC. Durant les deux prochains jours, l'international japonais passera une batterie de tests médicaux et physiques, avant de pouvoir se joindre au groupe, et débuter la compétition. Le compte à rebours démarre.


Lost in translation ?

Dans quel état sont les jambes de Shoji au moment de toucher le sol français ? Si les Violets ont dans les leurs une moitié de saison de Ligue 1, l'ex capitaine des Kashima Antlers vient tout juste de boucler un exercice plein, qui l'a envoyé aux quatre coins de l'Europe et de l'Asie. Après une Coupe du monde en Russie au mois de juillet, Shoji est allé meubler son armoire à trophées avec une Ligue des champions asiatique dénichée en novembre à Téhéran, a déposé ses Antlers sur la troisième marche du podium de la J.League (première division du championnat japonais) au terme d'une saison à 34 matchs terminée le 1er décembre, avant de représenter l'Asie à la Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis (éliminations des Antlers face au Real Madrid en demi-finale, le 19 décembre). Reste à savoir comment le joueur de 26 ans va réussir à embrayer sur la Ligue 1, maîtriser son rythme et son intensité physique.

Surtout, le défi majeur qui s'imposera à lui les premiers temps sera celui de l'intégration, et le Tef aura sa part de boulot à faire. Pour un joueur ne parlant pas le français, et ne pouvant compter sur l'appui d'aucun joueur japonais, ni même asiatique dans le vestiaire, la communication sera la clé. Avant de débarquer à Toulouse, Shoji a pu échanger avec Atsuto Uchida (joueur des Kashima Antlers, ex Schalke 04 durant sept saisons), Mitsuno Ogasawara, prince du football japonais passé par Messine, et surtout Hiroki Sakaï, le défenseur international de l'OM.


Comment le faire jouer ?

Un bon point pour Shoji est qu'il arrive sur les bords de Garonne au moment où l'équipe retrouve une certaine sérénité défensive. Après s'être longtemps gratté la tête, Alain Casanova semble avoir trouvé la bonne formule, avec une défense à cinq au centre de laquelle Stéphane M'bia revient en forme. Plutôt habitué à évoluer dans un système à quatre, le défenseur droitier peut toutefois parfaitement s'intégrer dans le schéma toulousain, qu'il a notamment connu avec la sélection japonaise.

Si le technicien poursuit dans ce système, il n'est pas impossible d'imaginer Shoji prendre place axe droit, ce qui permettrait à Amian de glisser en piston, et au jeune Bafodé Diakité de continuer sa progression plus sereinement. Avec un joueur qui n'est pas non plus mal à l'aise dans un rôle d'axe gauche, le TFC ajoute surtout une corde à son arc, après des mois de galère défensive. L'arrivée de Gen Shoji pourrait ainsi combler un départ de Todibo, qui s'était imposé en début de saison avant d'être mis à l'écart du groupe.

Ciblé par le Tèf pour être la clé à ses problèmes défensifs, espérons que Gen Shoji ne soit pas trop rouillé à son arrivée, que les Violets puissent enfin fermer la boutique devant le but.

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES