Menu

Fil de navigation

Recherche

T.F. pour La Dépêche du Midi

 

Coupe Gambardella

Il faut avoir les épaules solides, pour encaisser une séance de tirs au but. Ne pas avoir le pied qui tremble, ou la main, pour le gardien. Celle de Thomas Himeur est restée ferme, dimanche, au moment de sortir la dernière tentative montpelliéraine et d'envoyer les U19 toulousains en finale de la Coupe Gambardella. Ce n'est qu'à ce moment-là que les Pitchouns ont relâché la pression, laissant exploser leur joie sous les tribunes du Stadium, fêtant leur qualification sur la pelouse avec leurs potes du centre de formation.

Heureux, comme des gosses.

Des gosses : on pourrait avoir tendance à l'oublier, en les voyant si forts. Cette génération née en 2000 ou 2001 n'en est pourtant qu'à ses premiers pas, à ses premiers rêves.


Du jeu et du combat

Celui de demain, c'est de ramener cette coupe à Toulouse, pour la deuxième fois dans l'histoire du club après le titre de 2005. Ils le veulent, fort, et ça se voit. Face à Montpellier dimanche, il y avait de la rigueur, du boulot, mais aussi cette envie, cette façon de ne pas calculer, même face au champion en titre et qui était venu s'imposer 5-1 à Toulouse en championnat. Les Pitchouns ont envoyé du jeu, validant le travail et la philosophie de tout un staff au centre de formation, et rappelant sans doute aux près de 5.000 âmes présentes dans les tribunes pourquoi elles aimaient ce sport. «Les Toulousains aiment le beau football, le combat, le jeu vers l'avant. Et c'est tout ce qu'on leur a donné aujourd'hui», se ravissait le coach Jean-Christophe Debu à la fin du match. Les Pitchouns ont ranimé la flamme dans un Stadium qui en avait bien besoin, et sont maintenant en mission pour aller la faire brûler encore plus au Stade de France, le 27 avril contre Saint-étienne. S'ils y arrivent, ces gosses seront immenses.

2019 / 2020

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES