Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Une première maîtrisée, une seconde enlevée, une dernière inachevée. Voilà la valse à trois temps qu'ont proposée les Violets, hier en fin d'après-midi, dans l'Hérault. à l'arrivée, un deuxième revers après celui concédé à Strasbourg vendredi passé (2-3). Nos enseignements à maintenant moins de quinze jours de l'ouverture de la saga L1 chez le promu brestois (samedi 10 août, 20h).

 

Quatre penalties tentés, un marqué !

On n'ira pas jusqu'à vous ressortir les stats ; mais, oui, la saison dernière ce fut un talon d'Achille au Téfécé : les pénos. En cette préparation, les clignotants sont déjà au rouge, si on ose : sur 4 coups de pied de réparation proposés aux Toulousains en 5 rencontres, un seul a terminé au fond des filets. Enfin, deux, car le tout premier (de Taoui à Béziers, qui ouvrait les galops d'essai de l'intersaison) l'avait été mais autant invalidé par l'arbitre pour «tricherie» (feinte de frappe, assortie d'un avertissement : c'est une des nouvelles lois en vigueur depuis le 1er juin). Le deuxième, pas plus tard que mercredi sur la Costa Brava contre les Qataris d'Al-Arabi, a été tiré par Leya Iseka, repoussé par le portier et finalement transformé par Makengo, en second ballon. Puis, hier donc, après une main de Martinez sur un plat du pied de Koulouris, mis sur orbite par Dossevi, l'avant-centre grec voulut se faire justice lui-même selon l'expression consacrée. Cependant, là aussi, Bernardoni se détendit axe droit à 50cm du sol pour mettre en échec la recrue du PAOK (10e). Et ? Et l'ami Leya a pu bénéficier d'une seconde chance, consécutive à un crochetage de Lucas Valls sur Corredor dans la zone de vérité : contre-pied parfait, centre droit (0-1, 109 sp). Ouf. Reste une question sous-jacente : qui sera/seront le ou les tireurs attitré(s) cette année ? Gradel le préposé 2018-2019 n'étant pas encore là, Sanogo toujours là et Durmaz plus là, difficile de répondre pour l'heure.

Shoji-Rogel, déjà complémentaire.

On l'attendait au tournant, la charnière… sans jeu de mots. Après avoir été alignés de concert un gros quart d'heure à Palamos (23' exactement), le Japonais Gen Shoji et le tant espéré défenseur uruguayen Agustin Rogel passaient leur premier test hier soir. Révélateur, ajoutera-t-on. Les deux nouveaux compères semblent avoir des repères après une semaine de terrain commun, notamment dans l'alignement (et les pré-relances). Quand bien même «l'ancien» est davantage au marquage ; alors que la recrue sud-américaine évolue dans une position plus décrochée. Ce qui ne l'empêcha pas d'être à l'origine d'un très bon coup franc de Dossevi sorti de sa lunette par Bernardoni via une ouverture plein-axe (20).

Koulouris, en progrès.

Pour un 9, sa capacité à garder le ballon dos au but et, ainsi, faire monter tout le bloc-équipe, est un signe qui ne trompe pas. «Koulou» tel que le surnomme Casa, est apparu à Agde à son avantage dans le domaine. Mobile également à souhait en n'hésitant pas à s'exiler sur une aile afin de proposer des solutions. Comme quand il déborda côté gauche avant de centrer au cordeau (33).

Sanna, c'est surprenant.

C'est le seul joueur au statut amateur à participer à la préparation. Et Casanova ne s'en plaindra pas. Sam Sanna, jeune milieu relayeur de 20 ans, a des gestes épatants. Telle cette aile de pigeon pour servir Koulouris (20). Surtout, il joue simple, en une touche de préférence. Et ne rechigne pas à aller au mastic. Bref, comme on dit, il pue le foot !

Dernier match de préparation : samedi 3 août à Norwich (ANG).


Les buts

109e : angle de la surface gauche, récupération de Sylla pour Killian Corredor qui, sur son dribble, se fait accrocher par Lucas Valls = penalty. Aaron Leya Iseka convertit au milieu du but de Valentin Rabouille, parti sur sa droite (0-1). 133e : coup franc – concédé côté droit de la défense téféciste – déposé par Jung-bin Park sur la tête de Julien Mégier qui catapulte le cuir sous la barre (1-1).

135e : bis repetita sur la dernière phase arrêtée, au même endroit : coup franc de Park, à nouveau, et au sortir d'un cafouillage sur la ligne des 5m50, Amine Karaoui marque le but-vainqueur d'une reprise en force du pied droit (2-1).

 

Alain Casanova : «J'ai trouvé Rogel souverain dans les airs»

Après un point médical sur les absents (gêne musculaire pour Sanogo, qui devrait réintégrer le groupe lundi ; douleur aux adducteurs pour Reynet, ménagé ; Adli, petite torsion cheville), Coach Casanova a bien voulu débriefer le match.

Alain, dommage de craquer sur la sirène, non ?

Il faut bien différencier toutes les périodes ; ce sont les deux premières qui étaient les plus importantes avec des joueurs qui avaient eu un temps de jeu bien allongé. Mais j'ai aimé chaque mi-temps parce qu'on a vu des choses intéressantes, dans les enchaînements par exemple. On aurait mérité d'ouvrir le score durant les 45 minutes initiales et, d'ailleurs, on en a eu l'opportunité sur le penalty de Koulou(ris). Ça lui aurait fait du bien pour sa confiance…

Sinon, justement, Efthymios participe plus au jeu.

Ç'avait déjà été le cas contre Al-Arabi où il avait affiché de belles choses dans ses remises et appuis ; il avait été très utile dans les phases de construction. Idem dans celles de rupture où ses partenaires avaient su le trouver. Physiquement, il résiste davantage à la charge. Koulou commence à avoir des situations pour scorer.

Si on reprend, la deuxième mi-temps fut plus difficile…

Absolument avec un terrain qui se dégradait (tonnerre puis orage, ndlr). On a eu du mal à mettre de la pause, je dirais, dans nos débats. Une sensation de match un peu décousu, style anglais des anciens temps où le ballon va d'une cage à l'autre. Ici, nous n'avons pas eu le temps de refaire les lignes entre chaque action.

Et, pour finir, 11 changements !

Oui. Certains avaient besoin de minutes à passer sur le pré. à l'instar de Kelvin (Amian), Issiaga (Sylla) ou encore Aaron (Leya Iseka) car ils sont revenus plus tard en raison de leurs sélections. Cette mi-temps leur aura été bénéfique, bien qu'on ait perdu. Or, je me répète, ces échéances nous permettent vraiment de travailler, d'identifier les secteurs à améliorer.

Agustin Rogel, c'est encourageant ?

Lui aussi s'est distingué. Il a montré de la présence, de l'anticipation, de la profondeur ; et il a été, je pense, souverain dans le jeu aérien car je l'ai vu tout prendre. En résumé, il a été serein.

Un dernier mot sur le gardien Florentin Bloch, dernièrement arrivé (NDLR : contrat pro de 3 ans).

C'est un garçon qui a fait sa formation à Tours, international moins de 19 ans. On l'avait repéré en Gambardella contre nos U19. Il a des qualités athlétiques. Il va progresser, je n'en doute pas. Il est aujourd'hui dans une position de N°3 avec Thomas Himeur. Tous deux ont un beau potentiel.

 

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES