Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Une défense passive, et un Depay qui ne se fait pas prier : les Violets ont encore tout perdu en fin de match. Avec la pire défense de Ligue 1, il est impératif de serrer la vis.

Généralement, lorsque l'on met les doigts dans une prise, on ne recommence pas une deuxième fois. Il faut croire que le TFC fait exception à la règle. Samedi soir, les Violets se sont à nouveau fait électrocuter, cette fois-ci par Memphis Depay et l'Olympique Lyonnais, à la 95e minute du match. C'est déjà la cinquième fois en douze rencontres (et sur les six derniers matchs) que Toulouse craque dans les derniers instants. C'est surtout la troisième fois d'affilée que l'histoire se répète, soit les trois parties dirigées par Antoine Kombouaré. «On n'apprend pas de nos erreurs», a reconnu Max-Alain Gradel, capitaine d'une équipe de coupables.

Et, alors que le but tardif du Lillois José Fonte n'avait pas prêté à conséquence (victoire toulousaine 2-1), les Violets ont laissé échapper deux points contre Rennes et Lyon (défaites 2-3). Dommage, quand on voit tout ce qui avait précédé ces minutes fatidiques, mais terriblement pénalisant pour le TFC, qui possède désormais la pire défense de Ligue 1 avec 22 buts encaissés.


«On doit apprendre à se contenter du nul»

Pourtant, l'impression laissée par les hommes de Kombouaré est celle d'une équipe ragaillardie qui a systématiquement planté deux buts par match depuis l'arrivée du technicien. «J'ai vu des joueurs offensifs qui ont envie de jouer ensemble, de faire les efforts les uns pour les autres. On peut marquer à tout moment» a-t-il apprécié après le match de samedi. «Mais à vouloir attaquer comme des fous, on s'expose (…) On doit apprendre à se contenter du nul.»

Vrai, car les Toulousains pointent désormais à la 18e place du classement, celle de barragiste. Et bien que les écarts soient extrêmement serrés (Nantes, 3e, n'est qu'à 7 unités), ils vont devoir commencer à attraper les points quand ils le peuvent. Espérons tout de même qu'ils n'abandonneront pas cet état d'esprit conquérant retrouvé depuis la prise en main de l'équipe par Kombouaré, qui a su redonner de l'élan à un groupe mentalement au point mort. Rappelons également que ce TFC reste amputé de trois défenseurs centraux, blessés, dont celui qui avait été le meilleur depuis le début de la saison, Bafodé Diakité. En attendant son retour, et ceux d'Agustin Rogel et Gen Shoji, ses coéquipiers vont devoir sérieusement se remettre en question. Et enfin prouver qu'ils peuvent apprendre de leurs erreurs.


Défense : des retours pour l'OM ?

Où en sont les blessés toulousains, et quand les Violets pourront-ils enfin compter sur une arrière-garde au complet ? Le premier à réintégrer le groupe devrait être Gen Shoji, qui s'était tordu la cheville le 25 septembre. L'international japonais devrait pouvoir retrouver les terrains d'entraînement dès cette semaine. La semaine suivante, c'est Bafodé Diakité (ischios), qui devrait être en mesure de revenir. Les deux centraux pourraient donc être disponibles pour la réception de Marseille, le dimanche 24 novembre. Soit à peu près la date à laquelle Agustin Rogel, blessé depuis la 1re journée, reprendrait l'entraînement.

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES