Menu

Fil de navigation

Recherche

Pa. D. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Il assure même le test micro avant de passer sur le gril ! Débarqué fin août après la blessure de Rogel, Nicolas ISIMAT-MIRIN, 28 ans, 1m87-78kg, central prêté par les Turcs de Besiktas, nous présente le choc dominical. Mais pas que.

 

Nicolas, avec du recul, comment analyser la pâle copie rendue en Hérault ?

C’est difficile de répondre… On avait à cœur de se relancer là-bas après 2 revers. Un gros regret.

Contre Marseille, faut donc reproduire le même match… à l’envers !

Naturellement. à nous de mettre tous les ingrédients dans la bataille.

Justement, s’agira-t-il d’agresser l’OM ou alors de se montrer plus prudents vu le potentiel offensif phocéen.

On ne va pas non plus partir à l’abordage, même si on joue à domicile. Mais, oui, envie de gagner et détermination dans les duels devront être nos leitmotivs.

Au coup d’envoi, le TFC sera en fâcheuse posture (19e). Qu’est-ce que cela change ?

On y pense forcément, une équipe est toujours jugée sur ses résultats. On a comme une course à handicap ; à nous de rectifier le tir. Et ce genre d’événement peut nous booster pour enchaîner une série. On a bien bossé, avec un programme chargé. Afin de démarrer, physiquement entendu, mais mentalement aussi au point.

Le groupe doute-t-il ?

Non.

L’OM reste un rendez-vous particulier ?

Tous les matchs. Parce qu’ils ont leur vérité : il y a à chaque fois 3 points en jeu.

Il y a du matos en face…

Benedetto est intéressant par ses déplacements. Valère (Germain) également, que j’ai côtoyé à Monaco. Payet… bon, je ne vais pas énumérer toute l’équipe. Après, nous on a de bons jeunes ; nous les encadrons au mieux. Il s’agit de prouver qu’on peut rivaliser.

Personnellement, vous préparez

vos matchs avec la vidéo ?

Tout à fait. En plus du club, je travaille avec une team qui me confectionne des montages.

Diakité, Shoji, Amian, Goncalves, Diarra : vous n’avez pas arrêté de changer de partenaire en charnière. Cela explique-il la porosité de la défense toulousaine, la pire du championnat avec 25 buts contre ?

Ce n’est pas évident, c’est certain. Rien ne remplace la stabilité. On n’a pas eu cette chance depuis le début de saison. Or tous, nous tentons vraiment de donner le meilleur de nous-mêmes.

Il n’y a pas de tricheurs au sein de l’effectif. Puis on est bien cadrés par le coach. Moi j’essaye de garder ma place dans le XI. Ce n’est pas donné, ici, ça se gagne au mérite.

Comment, individuellement, qualifiez-vous votre début d’aventure avec le Tef ?

Mitigé. Au niveau de mes stats, cela peut être correct. Cependant, mon mot d’ordre demeure la victoire. Mes objectifs sont collectifs.

à part ça, le Stadium sera marseillais…

On le sait. Maintenant, il y a aussi de vrais supporters toulousains que j’ai déjà rencontrés en ville. Ils vont nous pousser.

On insiste, l’idée est de sauter à la gorge de l’OM.

On n’est pas dans l’imitation, bien qu’il soit toujours intéressant de regarder ce qu’ont fait les équipes à avoir posé des problèmes à Marseille. Ce qui importe, c’est s’extraire de cette spirale négative. Vaincre.

Un succès sur ce club référence serait plus qu’une victoire, non ?…

Sauf que ce n’est pas comme au rugby : il n’y aura pas de bonus offensif. Que trois points.

 

 

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES