Menu

Fil de navigation

Recherche

T.F. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Bien qu’aspiré vers le fond après une quatrième défaite consécutive face à l’Olympique de Marseille (0-2), le TFC, 19e, reste à quelques coups de nageoires d’eaux plus paisibles. C’est en tout cas ce sur quoi a voulu insister Max-Alain Gradel au micro de Canal+ dimanche soir, après avoir fait un crochet par le virage Brice Taton, où supporters et joueurs ont pu échanger quelques explications musclées. "Quand on voit le classement, c’est vraiment serré. En deux victoires, on peut être 13es, ou 12es, donc rien n’est perdu" a tenté de rassurer le capitaine des Violets. Avant-dernier, le TFC reste effectivement à 6 points de Rennes, 11e, dans un championnat particulièrement indécis.

Il en faudrait pourtant bien plus pour calmer un public exaspéré, et lassé de voir les contre-performances s’enchaîner. Antoine Kombouaré, qui a dit "comprendre la déception, la colère" a pour sa part tenu un discours à double tranchant, rappelant que "ce n’était que la 14e journée" tout en posant une autre vérité : "Nous nous apprêtons à jouer le maintien. Le danger guette."


Équilibre à retrouver

Le coach, qui disputait dimanche son cinquième match de L1 à la tête du TFC (1 victoire, 4 défaites), commence à connaître son groupe, mais aimerait désormais pouvoir en disposer pleinement. Avec une instabilité défensive chronique (Shoji et Diakité toujours blessés, Rogel qui revenait à peine), Kombouaré peine à trouver la bonne formule. "Aujourd’hui, je cherche ma défense, la concurrence est à tous les postes", disait-il dimanche pour justifier la titularisation de Moreira à la place d’Amian. Sans plus de résultats pour l’instant, Toulouse restant la plus mauvaise défense de l’élite (27 buts encaissés). "Je suis persuadé que les retours feront du bien", a-t-il dit. Ils sont plus qu’attendus.

 

 

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES