Menu

Fil de navigation

Recherche

J.L., Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Radieux samedi après-midi au Stadium. Du soleil, des buts, du spectacle. Les joueurs du TFC se sont nettement imposés face aux Auxerrois, dans le choc de cette 12e journée.

Les joueurs du TFC ont frappé fort, en lever de rideau de la 12e journée de Ligue 2. Une victoire 5-0, nette et autoritaire, face à ces Auxerrois, concurrents directs des Violets pour l'accession en Ligue 1 la saison prochaine. Une rencontre maîtrisée, malgré l'absence de deux de leurs joueurs majeurs, Spierings et Dejaegere, suspendus. Une rencontre notamment marquée par la première fracassante de Ratao, l'attaquant Brésilien arrivé cet été : un doublé pour sa première titularisation.

Ce succès, les Toulousains l'ont forgé en première période. Et très rapidement. Dès la 4e minute, l'attaquant Britannique Rhys Healey ouvrait le score. lancé par Van den Boomen au cœur de la défense auxerroise. Healy trompe le gardien auxerrois d'un ballon piqué.

À peine 3 minutes plus tard : but du break ! Le Brésilien Ratao, arrivé l'été dernier sur les bords de la Garonne, marque de son empreinte la rencontre pour sa première titularisation : servi côté gauche, il repique dans l'axe avant de frapper. Ballon dévié, la trajectoire incertaine trompe le gardien auxerrois.

2-0 après 7 minutes, puis 3-0 avant même la demi-heure de jeu. Dans le coup : Ratao, encore. Le Brésilien sert à l'entrée de la surface Steve Mvoue qui frappe du droit. Le portier de l'AJA est une nouvelle fois battu.

3-0 à la pause. En seconde période, les Toulousains reviennent avec les mêmes intentions et salent l'addition dès le retour des vestiaires. En détonateur : Nathan Ngoumou qui déborde côté droit avant de centrer vers Healey. Le Britannique tempe une frappe en pivot, freinée par la défense auxerroise. Mais Ratao, bien placé, parvient à intercepter la trajectoire et marque d'une talonnade. 4-0 (46).

Sous un soleil radieux, le ciel toulousain va encore un peu plus s'éclaircir avec le carton rouge direct délivré à l'Auxerrois Rémy Dugimont pour un pied haut dans la poitrine de Mikkel Desler.

À 11 contre 10, les Toulousains font mieux que gérer et ajoutent deux nouveaux buts.

72e : Ngoumou lancé côté droit, centre à ras de terre dans la surface, Rhys Healey est là : son seul contrôle suffit à déstabiliser le gardien auxerrois. Healey, avec un peu de réussite, n'a plus qu'à accompagner le ballon au fond des filets.

84e : le défenseur Rasmus Nicolaisen ajoute sa pierre à l'édifice : but de la tête à la réception d'un centre de Van den Boomen. Le Danois, autre recrue estivale, ouvre son compteur cette saison.

Fin du festival offensif, Auxerre rentre avec sa valise. 27 points au compteur, les Violets ont l'assurance de conserver les rênes du classement à l'issue de cette 12e journée. Ils distancent désormais les Auxerrois, rivaux directs pour l'accession en Ligue 1, de 7 points.

Prochain match pour le TFC : samedi 23 octobre sur le terrain du Paris FC (15h), pour la 13e journée.

"Le score est parfait" se satisfait l'entraîneur du TFC Philippe Montanier après le large succès face à Auxerre (6-0)

Les joueurs du TFC ont largement dominé Auxerre ce samedi 16 octobre au Stadium : 6-0. Les Violets sortent victorieux du choc du haut du tableau, conservent les rênes du championnat, et prennent 7 points d'avance sur les Auxerrois, adversaires directs pour la montée en Ligue 1.

Philippe MONTANIER, entraîneur de Toulouse : "Le score est parfait. On a pris le match par le bon bout, avec une efficacité immédiate. Je suis un peu sceptique sur le dernier quart d'heure de la première période, et on a eu des événements favorables, comme le carton rouge. Mais on a su les provoquer. On voulait les presser, les empêcher de jouer. Il fallait être agressif. On a bien remplacé les absents. Cela donne aux autres l'opportunité de se montrer, de prouver que tout le monde est important. On reste perfectibles, mais on progresse. Ratao est bien revenu, la trêve a fait du bien. Il a pu mieux se préparer, il a retrouvé sa condition. Il peut nous apporter, avoir de la ressource. Ailier gauche pour repiquer, c'est sans doute son meilleur poste, même s'il est polyvalent, il peut aussi jouer derrière l'attaquant de pointe. Avoir une bonne différence de buts, ça compte. Les opportunités de marquer autant sont rares. On est conscients d'avoir fait une belle performance. La question, c'est "comment va-t-on être la semaine prochaine à Paris ?" Je n'ai pas la réponse. C'est la grosse difficulté du métier, savoir repartir à zéro."

Jean-Marc FURLAN, entraîneur d'Auxerre : "Ça a été un calvaire. Les Toulousains ont été largement supérieurs à nous. On se pose la question de notre potentiel collectif, notre capacité à nous maintenir dans les équipes de tête. Quand on voit comment Toulouse nous a bougés cet après-midi... En France, on parle souvent du talent balle au pied. Mais le talent, c'est aussi ce que tu as dans le cerveau. La capacité que tu as à surmonter les épreuves. Après, à 2-1, le but de Charbonnier est injustement refusé, ça aurait pu être un match différent."
Recueilli par Théo Faugère

 

Découvrez les notes des joueurs du TFC victorieux d'Auxerre (6-0)

Ce samedi après-midi, en ouverture de la 12e journée, les Toulousains ont largement dominé au Stadium les joueurs d'Auxerre, pourtant troisièmes au coup d'envoi. Un succès qui permet aux Violets de conserver leur première place au classement. Côté toulousain, qui a brillé ? Qui s'est planté ? Découvrez le carnet de notes de La Dépêche du Midi.

DUPE (6/10). Sauvé par sa transversale (86), il n’a eu aucun autre arrêt à faire. Intéressant dans son jeu au pied.
DESELR (6). Contrairement au geste de Dugimont qui a dû lui laisser un beau souvenir sur le torse (49), le Danois a été très propre. Une habitude. Remplacé par SANNA (66) en manque de temps de jeu.
DIAKITE (6). Un bon pressing défensif pour aller empêcher les attaquants auxerrois de jouer et de se retourner.« Bafo » reprend peu à peu confiance.
NICOLAISEN(6).Il est sans doute plus à l’aise de la tête qu’avec les pieds. Enfin récompensé après avoir envoyé des coups de casque au-dessus du but (83).
SYLLA(6).Pas pris à défaut, et des solutions offensives proposées.
MVOUE(6).Technique, certes, mais il a tout de même manqué de présence dans l’entrejeu. Il est tout de même buteur pour sa première titularisation avec le TFC.La fin de longs mois de galère liés aux blessures ? Remplacé par DIARRA (66), qui a frappé à côté (68).
VAN DEN BOOMEN(8).Un vrai patron. Seul maître à bord du milieu de terrain, il a enchaîné les passes vers l’avant cassant les lignes auxerroises avec une précision infernale, dont deux décisives (4, 83), ses septième et huitième de la saison.
GENREAU(6).Une bonne agressivité dans le pressing, et des retours défensifs bien sentis, assortis à une certaine justesse technique. Le franco-australien ne compte pas ses efforts. Remplacé par BEGRAOUI (58) qui en a profité pour montrer qu’il n’était pas un joueur individualiste.
NGOUMOU(6,5).Percutant grâce à sa vitesse de pointe, il a mis les défenseurs auxerrois au supplice dans la profondeur (12, 55, 82).Il a parfois manqué de justesse, mais est passeur décisif (72).
HEALEY(7,5).L’impatient anglais a donné le ton de la rencontre avec un but tout en hargne (4), et la suite a suivi. Il conserve le ballon, il se bat, use les défenses. En vrai numéro 9, il est encore là pour pousser le ballon au fond et le dernier clou dans le cercueil auxerrois (72).
RATAO(8).Crochet extérieur, petit filet opposé (4), début du festival. La talonnade pour le quatrième (46), c’est le Brésil. Il joue ailier, mais décroche aussi, joue et fait jouer. Remplacé par ONAIWU (58), moins en vue.

2021 / 2022

CALENDRIER

2021/2022

CLASSEMENT

2021/2022

EFFECTIF

2021/2022

SELECTIONS

2021/2022

TRANSFERTS

2021/2022

STATISTIQUES